Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : PCAS atteint son objectif de croissance des ventes grâce à la croissance externe

Sujets relatifs :

, ,
Si le groupe PCAS a vu son chiffre d'affaires 2004 progresser de 2 % à 194,4 M ? , c'est grâce à l'acquisition l'an dernier de VLG Chem, entité issue de la reprise auprès d'Aventis du site de production de Villeneuve-la-Garenne, dont il détient 85 %. Hors impact de cette opération et de la cession de Vernolab, les ventes du groupe sont à nouveau en retrait cette année de 3 %, après un recul de 9,3 % l'an dernier. Une relative amélioration de l'activité du groupe, qui continue à souffrir d'une conjoncture défavorable dans le secteur de la chimie fine pharmaceutique, qui représente près de la moitié de son chiffre d'affaires. Néanmoins, le groupe estime que son plan de stratégie, qui visait un retour à la croissance de ses ventes cette année, commence à porter ses fruits. La compagnie, outre la reprise des 50 % de participation qu'il ne détenait pas dans PCAS Finland, a créé en 2004 une filiale aux États-Unis, tout en renforçant ses équipes commerciales et en réévaluant son réseau d'agents et de distributeurs. PCAS a aussi poursuivi ses efforts de maîtrise des coûts de fonctionnement. Une restructuration qui a néanmoins grevé la rentabilité opérationnelle, avec un résultat d'exploitation qui tombe à 0,8 M ? , contre 5,3 M ? en 2003. La cession de Vernolab a toutefois permis au groupe de sortir du rouge en 2004, avec un résultat net de 9,5 M ? , contre une perte de 0,8 M ? en 2003. Ainsi, 2004 a été, comme attendu, une année de transition pour le groupe, qui espère pour cette année, « une sensible progression des résultats, grâce aux efforts engagés en 2004 et à une conjoncture plus porteuse ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles