Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Orgasynth, dans le rouge en 2004, se réorganise

Sujets relatifs :

Après un exercice 2003 difficile, Orgasynth, fournisseur de molécules pour les secteurs de la chimie fine et de spécialités, a connu en 2004 une dégradation très importante de ses résultats. L'exercice 2004 a en effet vu son chiffre d'affaires baisser de 3,8 % à 97,1 M€ (alors qu'il avait déjà enregistré une chute de 12 % en 2003). Une baisse des ventes qui a pesé lourdement sur le résultat d'exploitation: ce dernier, négatif à 3,4 M€ (contre un bénéfice de 3 M€ en 2003), « conduit le groupe pour la première fois depuis son entrée en Bourse, à dégager un résultat net déficitaire », de près de 3 M€ (contre un bénéfice de 1,7 M€ en 2003). Un résultat que la compagnie impute en partie à la conjoncture toujours difficile dans sa branche chimie pharmaceutique (30 % du chiffre d'affaires). Alors que les intermédiaires pharmaceutiques « ont continué de souffrir d'une contraction de la demande (-25 %), les matières actives ont connu un niveau d'activité similaire à l'exercice précédent ». Selon la compagnie, la commercialisation de ces dernières a compensé le ralentissement de la demande en génériques. C'est notamment la filiale calaisienne d'Orgasynth, Synthexim (7,5 % du CA), spécialisée dans les intermédiaires pharmaceutiques, qui connaît les remous les plus importants. Actuellement en procédure simplifiée de redressement judiciaire (période d'observation jusqu'au 28 juillet prochain), la filiale semble cependant conserver les faveurs d'Orgasynth. Ce dernier souhaite en effet maintenir l'activité de Synthexim « dont les perspectives pour 2005 indiquent un redressement des ventes », et proposer un plan de remboursement des dettes sur une courte durée. Du côté des autres activités d'Orgasynth : Arômes et parfums (31% du CA) et Spécialités industrielles (34% du CA), les niveaux d'activités sont voisins de ceux de 2003. La compagnie a également précisé que les négociations en vue de la cession de sa division Colorants, annoncée en janvier dernier (CPH n°284), se poursuivaient. En ce qui concerne 2005, Orgasynth estime que les perspectives « sont encourageantes ». La compagnie prévoit « de réaliser un chiffre d'affaires en progression d'environ 25% sur l'ensemble de l'exercice et de retrouver un résultat net positif ». La compagnie a en effet lancé un programme de consolidation de ses activités sur les marchés à fort potentiel de croissance que sont la chimie fine et les arômes & parfums. Une stratégie qui s'est traduite par le rachat en 2001 de la société Adrian spécialisée dans les huiles essentielles (Aix-en-Provence) puis de Frutarôme (Saint-Ouen-l'Aumône) en 2003, du site de production cGMP de Merck de Pithiviers (société baptisée Orgapharm) en décembre 2004 et en janvier 2005 de la société de compositions parfumées Floressence. Dans le cadre de ce « changement de physionomie », le Français a pris une série de décisions visant à renouer avec la rentabilité. Tout d'abord, la filiale Orgachim (spécialités industrielles, Oissel), « chroniquement déficitaire », sera restructurée, conduisant à la suppression d'une vingtaine d'emplois. La quasi-totalité des synthèses chimiques devrait être arrêtée pour ne conserver que l'activité de formulation. La filiale Arômes et Parfums devrait également être réorganisée et enfin la démarche de certification entamée chez Orgasynth Industries abandonnée, « allégeant ainsi la structure en personnel correspondante ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles