Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Lubrizol se sépare de sa synthèse à façon

Sujets relatifs :

,
Lubrizol vient d'annoncer la cession de sa division Chimie fine pharmaceutique (Actives and intermediates, A&I) au fonds d'investissement allemand Auctus Management et à la direction de son ancienne activité. La transaction, dont le montant n'a pas été dévoilé, ne comprend pas les deux autres segments de l'activité pharmaceutique de Lubrizol que sont les excipients et les colorants.
Les premiers sont toujours intégrés à Noveon, tandis que les seconds ont été cédés à Sun Capital Partners dans le cadre de la reprise des activités Ingrédients alimentaires et Spécialités industrielles (CPH n°334). Le groupe américain estime que la division, qui sera baptisée PharmaZell par Auctus Investments, devrait réaliser cette année un chiffre d'affaires de 30 millions de dollars (24,75 M€ ). PharmaZell détient pour l'instant deux sites de production situés à Raubling (Allemagne) et Chennai (Inde). Tous deux certifiés cGMP, ils disposent de réacteurs kilo-lab (4 litres), d'une unité pilote (2000 litres) et d'une unité multiproduits (réacteurs allant jusqu'à 20000 litres) pour les plus grands volumes. Travaillant aussi bien pour le compte des laboratoires innovants que pour les fabricants de génériques, PharmaZell est notamment spécialisé dans la synthèse de la cystéine et de ses dérivés, des pyrimidines, d'acides aminés protégés et de leurs esters, et de polysaccharides. Sa boîte à outils technologiques englobe l'hydrogénation, les halogénations, les diazotations, les réactions à l'épichlorhydrine ou électrochimiques, ainsi que les nitrations. Ce premier pas d'Auctus Management dans la chimie fine pharmaceutique devrait être suivi par d'autres, nous a confié Nicolas Himmelmann, directeur des investissements de la société munichoise. « Nous étudions de nombreuses options pour renforcer PharmaZell, que ce soit par croissance interne ou externe. Le plus important pour l'instant est que l'entreprise dispose d'une plus grande flexibilité et d'une meilleure réactivité vis-à-vis de ses clients », précise-t-il. Visant principalement des sociétés de moyenne et de grande taille, certains d'entre eux, avec ce changement, envisagent d'ores et déjà de confier à PharmaZell de nouveaux projets, « qui vont probablement nous conduire à investir dans de nouvelles capacités », affirme Nicolas Himmelmann. Avant de souligner qu'à plus long terme, « la construction d'un troisième site sera probablement nécessaire ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles