Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine/Lonza divise par deux son bénéfice net en 2002...

Sujets relatifs :

,

Le groupe suisse Lonza a annoncé un bénéfice net de 221 millions francs suisses (152 M?) en 2002, soit un montant deux fois plus faible qu'en 2001 (402 MFS). Cette baisse de résultat est à mettre sur le compte d'une charge non récurrente de 112 MFS, provisionnée pour des restructurations en synthèse exclusive. Alors qu'en 2001, le groupe avait pu inscrire dans ses comptes, un gain non- récurrent de 101 MFS. De fait, le bénéfice opérationnel s'est maintenu à 419 MFS, contre 413 MFS un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a légèrement progressé sur la période de 0,6 % à 2,53 Mrds FS (1,74 M?). L'examen des résultats par division montre une hausse de 9,8 % à 978 MFS du chiffre d'affaires de la branche Synthèse exclusive et biotechnologie. Le bénéfice opérationnel correspondant s'établit à 211 MFS, en hausse de 3,4 %. Lonza explique qu'il a connu un bon niveau d'activité dans les biotechs, aussi bien en fermentation qu'en cultures sur cellules de mammifère. Par contre, la synthèse exclusive a dû faire face à des conditions de marché plus difficiles, en raison d'une baisse de la demande et d'un renforcement de la concurrence. De fait, courant 2002, Lonza a entamé un plan de restructuration, avec la fermeture d'une unité à Los Angeles en Californie et des réductions d'effectifs à Visp en Suisse et à Riverside en Pennsylvanie. Au total, quelque 220 emplois ont été supprimés. Par ces mesures, Lonza espère économiser 40 MFS annuellement. Dans la division Organique fine et produits chimiques de performance, le CA ressort à 957 MFS en 2002, en baisse de 1,6 %. Le bénéfice opérationnel progresse toutefois de 3,8 % à 166 MFS. Lonza a enregistré une forte demande dans les intermédiaires pharmaceutiques et agrochimiques, notamment les nicotinates produits à Visp (Suisse) et Guangzhou (Chine). Par contre, la demande en provenance d'autres secteurs industriels a fortement diminué. Lonza souligne la bonne tenue des produits chimiques de performance dans un environnement difficile. Enfin, les Intermédiaires pour polymères qui représentent un CA de 598 MFS en 2002 (-8,4 %) vont rester dans le giron de Lonza, contrairement à ce qui avait pu être annoncé. Le groupe souhaite améliorer leurs performances pour mieux négocier leur cession. Sur 2003, Lonza espère améliorer ses performances opérationnelles grâce à son positionnement dans les biotechnologies et un retour à la croissance en synthèse exclusive.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles