Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Licenciement de 98 personnes chez PCAS

Sujets relatifs :

, ,
Lors d'un Comité central d'entreprise, la direction de PCAS a présenté aux partenaires sociaux un projet de restructuration qui prévoit la suppression de 106 postes sur un effectif total permanent de 548.

Lors d'un Comité central d'entreprise, la direction de PCAS a présenté aux partenaires sociaux un projet de restructuration qui prévoit la suppression de 106 postes sur un effectif total permanent de 548. Cela pourrait entraîner le licenciement de 98 personnes. Les sites concernés seraient ceux de Couterne (Orne, production d'in-termédiaires de synthèse, 48 des 246 salariés), Bourgoin Jallieu (Isère, site polyvalent, 39 des 90 salariés), Limay (Yvelines, production cGMP, 4 des 134 salariés) et Longjumeau (Essonne, siège social, 7 des 107 salariés). Ce projet fait suite à la chute brutale d'activité enregistrée par la société depuis la fin de l'année 2008, en particulier sur ses activités de chimie fine, sur les produits de performance liés à
l'industrie automobile, et sur l'activité parfumerie-cosmétique. Le pôle Synthèse Pharmaceutique a enregistré en 2008 une baisse de l'activité de 7,4 % due notamment au report en 2009 de projets en phase cliniques et à des difficultés d'approvisionnement en Asie de l'héparine comme matière première. Le pôle Chimie Fine de Spécialités a, pour sa part, enregistré une diminution de l'activité de 11,6 %, affecté par la baisse de l'acti- vité Parfumerie-Arômes-Cosmétiques, une concurrence asiatique accrue ainsi que par le décrochage de l'activité économique globale au 4e trimestre. Ce plan de restructuration s'accompagne de réductions de charges externes et de frais de fonctionnement. L'économie globale est estimée en année pleine à 6,5 millions d'euros. J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles