Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine/Laporte absorbe son concurrent Inspec

Sujets relatifs :


En acquérant Inspec pour 611 M£ (6 Mrds F), le britannique Laporte va créer la plus importante société européenne de spécialités et de chimie fine pour les sciences de la vie. Ce regroupement va permettre à Laporte de porter ses ventes à plus d'un milliard de livres au total, Inspec apportant quelque 250 M £/an ; ce qui permettrait à Laporte d'atteindre 439 M£ pour la division de chimie de spécialités, 232 M£ pour la division composants et électronique, 183 M£ pour les pigments et additifs, 133 M£ pour les produits de formulation. Cette acquisition va également permettre à Laporte d'étendre son implantation géographique. Auparavant basée principalement au Royaume-Uni et en Amérique du Nord, Laporte deviendra producteur également en Europe continentale (Allemagne, France, Espagne et les Pays-Bas), ce qui devrait lui ouvrir de nouveaux marchés. La transaction a eu l'accord du conseil d'administration d'Inspec. Mais pour obtenir ce soutien, Laporte a accepté de payer 340 pence par action, soit 40 % de plus que ce que valait l'entreprise avant l'annonce de l'OPA. Cette offre aurait pu être encore plus élevée si Inspec n'avait pas eu depuis deux ans un parcours boursier chaotique. Née de la scission des activités chimiques de BP et introduite sur le marché boursier en 1994 à 160 pence, l'action est monté à 350 pence en 1996 pour retomber depuis à 240 pence alors que la Bourse de Londres connaissait une belle progression. Toutefois, le fait qu'Inspec se soit opportunément débarrassé de ses activités dans la chimie de base en cédant l'unité d'oxyde d'éthylène d'Anvers au management de l'usine a dû faciliter la transaction. L'annonce de résultats semestriels décevants chez Inspec (CA : 124,7 M£, - 4 % et bénéfice en recul de 13 % à 21,2 M£) révèle également les difficultés croissantes de l'entreprise, affectée par la hausse de la livre. Laporte ayant de son côté mieux résisté, avec un CA en progression de 2 % à 377 M£ et un résultat stable à 66,8 M £. Par cette acquisition, Laporte se renforce dans son métier principal, la chimie fine et de spécialités et, plus particulièrement, dans les intermédiaires et matières actives pour les sciences de la vie, qui représentent désormais près de la moitié des ventes du nouvel ensemble. Inspec Chimie fine est présent en France avec l'usine de Gilette (Alpes-Maritimes) qui a lancé un important programme d'investissements et de modernisation (voir Chimie Hebdo n°5, p.15). n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles