Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Japon : Sumitomo Chemical veut fusionner avec sa filiale Sumika

Sujets relatifs :

,
Le japonais Sumitomo Chemical prévoit d'intégrer, à compter du 1 er juillet 2004, sa filiale Sumika Fine Chemical à sa division spécialisée dans la chimie fine. Selon Sumitomo, cette opération devrait renforcer sa position dans ce domaine. Mais surtout réorienter son activité vers la synthèse à façon de principes actifs et d'intermédiaires pharmaceutiques, en prévision de l'entrée en vigueur, prévue pour avril 2005, de la nouvelle réglementation pharmaceutique japonaise, qui autorisera les laboratoires à externaliser tout ou partie de leur production.
Sumika Fine Chemical, qui emploie actuellement 455 personnes, a réalisé en 2002 un chiffre d'affaires de 22,2 milliards de yens (170 M d'euros dont 82 M d'euros à l'export), pour un résultat après impôts de 2,4 Mrds ¥ (18,4 M d'euros). La filiale de Sumitomo (à 100 %) avait été créée en 1992 par la fusion de trois filiales du groupe japonais : Yodogawa Chemical, Daiei Chemical et Okoyama Chemical. De son côté, la division Chimie fine de Sumitomo, présente à la fois dans le secteur pharmaceutique mais également l'agrochimie et les pigments, a vu ses ventes progresser l'an dernier de 3,8 % à 103,5 Mrds ¥ (792 M d'euros), pour un résultat opérationnel de 9,2 Mrds ¥ (70 M d'euros, +14,1 %). Selon Sumitomo, l'intégration de Sumika au sein de sa division Chimie fine lui permettra de profiter de la croissance, estimée entre 7 et 8 % par an, du marché mondial de la synthèse à façon de substances actives et d'intermédiaires pharmaceutiques. Le chiffre d'affaires de ce secteur est évalué à 22 Mrds $ au niveau mondial, toujours selon les chiffres donnés par le groupe. Deux nouvelles unités japonaises Par ailleurs, Sumitomo Chemical et sa filiale pharmaceutique Sumitomo Pharmaceuticals (dont il détient 77,8 %) ont finalisé la construction d'une unité destinée à la formulation de l'antibiotique Meropen (carbapenem) et d'une seconde dédiée à la synthèse de substances actives, dont le carbapenem. Ces deux unités sont situées à Oita (Japon) et ont représenté un investissement d'environ 10 Mrds ¥. Leur construction démarrée en août 2002, s'est terminée en septembre dernier. Une fois conduits les tests d'essais et leur validation, les unités devraient être opérationnelles d'ici à l'automne 2004. L'unité de production de principe actifs (1 700 m 2) héberge cinq ateliers, permettant la conduite simultanée de la synthèse de plusieurs substances actives, contre deux pour l'usine de formulation de Meropen (4 100 m 2).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles