Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine/Guerbet transfère la production d'Oxilan aux Pays-Bas et va investir 45 M? à Lanester

Sujets relatifs :

,

Guerbet, spécialisé dans les produits de contraste utilisés en imagerie médicale, va transférer la production du principe actif de son produit Oxilan (ioxilan) aux Pays-Bas. La synthèse du principe actif de ce produit non ionique de dernière génération pour imagerie par rayons X, racheté à l'américain Cook en 2002, était jusqu'alors réalisée par un sous-traitant américain basé dans l'Indiana. Elle sera désormais confiée au néerlandais NPBI, filiale de l'allemand Fresenius. Afin de pallier l'interruption de la production de ce principe actif, la production aux Pays-Bas devant démarrer après l'arrêt de la production aux Etats-Unis, Guerbet a dû constituer des stocks pour ne pas interrompre la distribution d'Oxilan. Ce transfert permettra à Guerbet de réduire sensiblement les coûts de production du principe actif de ce produit, qui réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 8 M$ et est commercialisé aux Etats-Unis et au Japon. Surtout, il permettra à la filiale américaine du groupe de rééquilibrer ses comptes cette année, après une perte d'un demi million de dollars enregistrée en 2002. Ce produit, dont les ventes ont été intégrées pour la première fois en 2002, a permis au groupe d'enregistrer 2,8 points de croissance supplémentaires au niveau de son chiffre d'affaires. Celui-ci s'est établi l'an dernier à 225,5 M?, en hausse de 7,9 % (5,1 % à périmètre constant), contre une augmentation de 5,5 % enregistrée en 2001 par rapport à 2000. Les deux principaux produits de la compagnie, Xenetix (un tiers du CA global) en Imagerie par rayons X et Dotarem (acide gadotérique) en IRM (imagerie par résonance magnétique), ont vu leurs ventes progresser respectivement de 8,9 % et 15,6 %. Ils représentent à eux seuls 50 % du chiffre d'affaires global de Guerbet. Afin de faire face à la progression des ventes de Xenetix (iobitridol), le groupe va doubler ses capacités de production de son principe actif d'ici à 3 ans, sur le site de Lanester (Morbihan), opération représentant un investissement de 15 à 18 M? par an sur trois ans. L'an dernier, le résultat opérationnel de la société a progressé de 20,4 % à 18,7 M?, soit 8,3 % du chiffre d'affaires, contre 7,5 % au cours de l'exercice précédent. Le résultat net, qui atteint 6,33 M?, en augmentation de 4,8 %, a vu sa croissance pénalisée par un effet de change défavorable de 4,8 M? principalement dû à la dévalorisation du réal brésilien en 2002. Selon Philippe Decazes, président du directoire du groupe, " grâce à l'amélioration de notre rentabilité, nous allons désormais pouvoir accélérer nos programmes de R&D ", alors que le budget de Guerbet dans ce domaine est passé l'an dernier de 20 M? à 22,8 M? par rapport à 2001. Selon le groupe, ce chiffre devrait ainsi enregistrer en 2003 et 2004 une croissance d'environ 20 %, puis se stabiliser en 2005. Guerbet doit en effet lancer cette année, en France et sur les principaux marchés européens, Artirem, premier produit de contraste spécifique en arthrographie IRM. Ses ventes devraient atteindre un million d'euros en 2003, et à terme 10 M? par an. Dotarem (IRM) qui détient une part de marché d'environ 20 % dans la plupart des pays dans lesquels il a été lancé, devrait faire son entrée en 2004 sur le marché allemand, où Guerbet espère qu'il bénéficiera de la même dynamique. Surtout, Guerbet doit financer le programme de recherche clinique de phase III de Vistarem, qui sera le premier produit du groupe à être lancé simultanément en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. Les études de phase III, devant évaluer le produit en imagerie IRM en perfusion myocardique, nécessitera l'inclusion de plus de 1 200 patients dans ces trois régions. Pour les études conduites aux Etats-Unis, Guerbet a fait appel à la CRO Parexel. Vistarem ouvrira à Guerbet un marché d'environ 1 Mrd $, dont 80 % aux Etats-Unis. Autre produit en développement, Sinerem, pour l'imagerie des ganglions en IRM, fait actuellement l'objet d'essais de phase III, et est actuellement le seul produit de marquage des macrophages ayant atteint ce stade de développement clinique. Le groupe devrait profiter à l'avenir de la croissance du marché mondial des produits de contraste pour l'imagerie médicale par rayons X (en hausse de 4 % par an, 2,8 Mrds ? l'an dernier), et IRM (+12 % par an, 630 M?). D'autant plus que si Guerbet dispose d'une part de marché de 22 % en Europe, celle-ci s'élève à 1 % aux Etats- Unis, 3 % au Japon, et 10 % dans le reste du monde. Un potentiel de croissance que la société devrait parvenir à exploiter, notamment aux Etats-Unis, où le lancement de Vistarem " devrait profiter à nos autres produits ", selon Philippe Decazes. Pour 2003, Guerbet s'attend à une poursuite de la progression des ventes et de son résultat opérationnel.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles