Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine/Expansion prévue pour Kemira Fine Chemicals

Sujets relatifs :

,

Après son contrat de plus d'un milliard de francs avec Rhône-Poulenc Agro, Kemira Fine Chemicals, la filiale de Kemira Chemicals, a l'intention de continuer sa politique de contrats de sous traitance. Sa production de molécules organiques fines est destinée à trois domaines d'application : la protection des plantes (dont l'isoxaflutole pour RP) comptant pour 70%, la synthèse de produits pharmaceutiques (10%) et la photographie. Souhaitant développer la production de produits intermédiaires pour la pharmacie, "le groupe a la ferme intention d'équilibrer ces proportions d'ici à 10 ans" indique Ulf Björkqvist, le président. Le groupe a fortement investi dans le secteur des sciences de la vie, en raison de sa croissance à travers le monde. Quelques exemples : les suppléments pharmaceutiques et diététiques, les nouveaux phytosanitaires plus respectueux de l'environnement, etc... Pour pouvoir exister dans ce secteur où la compétition s'accentue, un chiffre d'affaires de 280 MF est estimé nécessaire. Une des raisons qui pousse Kemira à accroître ses opérations, pour augmenter ses 200 millions de francs de chiffre d'affaires dans les prochaines années et faire face à la trentaine de concurrents sérieux. Si Kemira n'a évidemment pas l'intention de s'intégrer en aval dans le médicament, il veut continuer à investir dans de nouvelles capacités de production conformes aux GMP et à toutes les réglementations environnementales pour développer ses activités dans les intermédiaires pharmaceutiques avancés. Situées dans l'usine de Kokkola, ses capacités actuelles comprennent trois ateliers et six lignes de production totalisant un volume réactionnel de 500 m3. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles