Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine/DSM investit 50 millions d'euros

Sujets relatifs :

,

DSM va investir 50 millions d'euros dans de nouvelles installations polyvalentes sur ses sites de Linz, en Autriche et de Venlo aux Pays-Bas pour la production de substances intermédiaires complexes et de matières actives pour l'industrie pharmaceutique et l'agrochimie. Les installations nouvelles répondront aux exigences de qualité les plus strictes de l'industrie pharmaceutique (cGMP : bonnes pratiques de fabrication). Cet investissement est dans le droit-fil de la stratégie du groupe visant à une expansion dans la chimie fine. En développant sa capacité de production, DSM Fine Chemicals sera bien placé pour répondre à une demande sans cesse croissante de synthèse exclusive de produits chimiques complexes. Peter Elverding, le nouveau chairman du conseil d'administration de DSM depuis juillet, avait défini une politique du groupe pour 2000 basée sur la croissance. Evolution logique pour DSM qui avait connu en 1999 une période d'intégration et de restructuration après les acquisitions de Vestolen en 1997 et de Gist-Brocades en 1998 (Chimie hebdo n°72, p.4) DSM Fine Chemicals a déjà inauguré en novembre dernier l'augmentation d'une valeur de 11,3 millions d'euros de la capacité pilote de son unité de Venlo utilisée pour la production de nouvelles matières pharmaceutiques (Chimie hebdo n°65, p.14). De plus le groupe projette d'augmenter ses capacités de fermentation grâce à l'ajout d'un système de fermentation de 2 000 litres pour la fabrication cGMP de cultures cellulaires de mammifères (Chimie hebdo n°72, p.14). Des investissements mais aussi des mesures de restructuration importantes puisque le groupe a annoncé récemment le remaniement de son secteur DSM Anti-Infectives. En conséquence, des synergies de coûts à la hauteur de 40 millions d'euros par an et la suppression de 1 000 postes durant les trois ans à venir (Chimie hebdo n°76, p.14). Aujourd'hui, DSM Chemicals qui affiche un chiffre d'affaires de 700 millions d'euros et qui possède des sites en Allemagne, en Autriche, aux Pays-Bas, au Chili et au Canada, développe un grand nombre de nouveaux intermédiaires et de matières actives mis sur le marché d'ici à quelques années. DSM Fine Chemicals occupe déjà une position de leader dans la biocatalyse, les produits chiraux, la fermentation et l'oxydation.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles