Nous suivre Industrie Pharma

Chimie Fine : Développement tous azimuts pour Archimica

Sujets relatifs :

,
Archimica, société issue de la reprise des activités de Clariant dans la chimie fine par le fonds d'investissement TowerBrook Capital Partners pour environ 70 millions d'euros (CPH n°344), multiplie les annonces.
À commencer par des investissements dans de nouvelles capacités aux États-Unis et en Europe. Et notamment en France: Archimica va investir un million de dollars sur son site de Bon Encontre (Lot-et-Garonne) pour l'extension des capacités de production de principes actifs stériles. Et ce, afin de faire face à la hausse de la demande pour un antibiotique non identifié, destiné au marché américain. Toujours en Europe, Archimica va investir 6 Mh sur deux autres sites européens, Sandycroft au Royaume-Uni, qui absorbera 60 % de l'investissement, et Orriggio en Italie. Et ce, pour accompagner les besoins de synthèse d'un antiviral. Selon Archimica, ce projet est en droite ligne avec la stratégie de spécialisation qu'il veut appliquer à ses sites en Europe. À savoir la synthèse d'intermédiaires sous cGMP à Sandycroft, qui apportera également son expertise dans la production d'époxydes chiraux. Tandis qu'Orrigio sera chargé des dernières étapes de finition du principe actif. Le dernier investissement concernera le site américain de Springfield. Avec au programme la mise en place de capacités à grande échelle faisant appel au tétrachlorure de titane comme réactif, pour la synthèse d'un antiviral. « Cette technologie est traditionnellement utilisée à l'échelle du laboratoire. La possibilité d'y avoir recours à grande échelle ouvre de nouvelles opportunités à Archimica », précise Ralf Pfirmann, son directeur général. Un passage à l'échelle commerciale qui est pourtant rendu difficile par la forte acidité et toxicité de ce réactif. Toujours à Springfield, la société a lancé l'extension des ateliers dédiés aux substances contrôlées. « Après notre entrée sur ce segment en 2005, nous avons commencé à produire un opioïde sur le site en début d'année, ainsi que deux autres molécules, le méthylphénidate et un de ses deux énantiomères, le dexméthylphénidate. Ces substances sont les principes actifs de médicaments destinés au traitement des troubles de l'attention. Leur production a fait l'objet d'un audit de la FDA, sans que cette dernière n'émette de formulaire 483 ». Selon Ralf Pfirmann, « quand nous investissons dans de nouvelles capacités, c'est pour créer les actifs industriels qui nous permettent d'utiliser notre expertise dans les technologies compliquées, à l'échelle commerciale. C'est de cette façon que nous pourrons nous différencier du reste de notre secteur, en apportant à l'industrie pharmaceutique une réponse à leurs besoins ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles