Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine/Degussa-Hüls investit à Anvers

Sujets relatifs :

,

Degussa-Hüls développe et modernise son usine de chimie fine à Anvers. Le groupe allemand va investir environ 24 M d'euros dans cette unité sur les trois prochaines années, pour augmenter les capacités et améliorer la flexibilité de l'unité. " Notre investissement à Anvers permettra de sauvegarder 100 emplois, et de créer les conditions de futures embauches ". Lors de son démarrage dans les années 70, cette unité était utilisée pour les tests sur les produits-clé. Actuellement, elle produit des produits de haute qualité pour le secteur des sciences de la vie, notamment des intermédiaires pour la synthèse d'ingrédients actifs de médicaments contre le Sida, des herbicides et d'autres substances actives pour la pharmacie et l'agrochimie. Elle produit 15 substances, avec des capacités annuelles s'étendant de 20 à 1 500 t. Son portefeuille de produits lui assure une production à pleine capacité pour plusieurs années. Degussa-Hüls va également moderniser l'usine d'Anvers, afin d'augmenter la flexibilité et améliorer les capacités multifonctionnelles, permettant de fabriquer des substances plus complexes et d'augmenter la production à façon. Cet investissement à Anvers fait partie d'un programme plus large d'investissements de la division chimie fine (qui combine les anciennes divisions Intermédiaires de Hüls et Chimie fine de Degussa). L'année dernière, cette activité a investi 24 M d'euros dans la modernisation des installations de production des ingrédients actifs sur le site de HanaWolfgant à Francfort (Chimie hebdo n°10, p.15). Le groupe allemand prévoit également des investissements sur ses sites de Lüsdorf à Cologne (Allemagne), Mobile (Etats-Unis) et Ham (France).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles