Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Atlanchim quadruple ses capacités

Sujets relatifs :

,
Le laboratoire nantais spécialisé dans la recherche à façon en chimie fine s'installe dans de nouveaux locaux et cherche à acheter une unité de scale-up.
Le laboratoire nantais Atlanchim prend de l'ampleur. Après la création de sa filiale japonaise en avril dernier (CPH n°337), la société, spécialisée dans la sous-traitance en recherche pour la chimie fine, doit emménager le 6 novembre prochain dans de nouveaux locaux en périphérie nantaise au sein de Bio-Ouest. Un nouveau quartier général qui sera son siège social et hébergera également trois laboratoires de chimie organique ainsi qu'une salle dédiée aux travaux analytiques. Les laboratoires disposeront au total de douze sorbonnes, qui s'ajouteront aux quatre de son site précédent nantais. Ces équipements seront opérationnels à la mi-novembre et permettront à Atlanchim de quadrupler ses capacités. Cette nouvelle implantation et de nouveaux moyens de production lui permettront de faire face à sa forte croissance. Après un doublement de son chiffre d'affaires l'an dernier, à 600 K€, Pascal Lefeuvre, son p-dg, s'attend à une croissance d'environ 40 % de son activité en 2006, pour atteindre des ventes d'environ 860 Kh. Au Japon, « nous devrions y réaliser cette année un chiffre d'affaires de 50000 euros », précise ce dernier. Altanchim cherche à acquérir un atelier pour le scale-up Outre l'augmentation des capacités de production, les nouveaux locaux vont également permettre à Atlanchim d'élargir sa gamme de services. « Nous devrions faire l'acquisition d'un appareil micro-ondes à façon et d'une LC/MS (chromatographie liquide/spectrométrie de masse), dans les trois à six mois qui viennent », indique le dirigeant. Autre préoccupation immédiate de Pascal Lefeuvre, « acquérir une unité où nous pourrions réaliser du scale-up pré-industrialisable pour nos clients ». Il cherche cette unité depuis plusieurs semaines en France et il n'a pas encore réussi à trouver. À plus long terme, le patron d'Atlanchim s'attellera au développement de la société en Amérique du Nord. Après avoir choisi les États-Unis plutôt que le Canada, « nous sommes en train d'étudier la meilleure façon de s'y implanter, explique Pascal Lefeuvre, soit avec un partenaire commercial, soit avec un acteur de la chimie fine qui travaille sur une chimie complémentaire de la nôtre ». Ce choix se fera en trois temps: « nous sommes en train de finaliser l'étude du marché et de la concurrence, avant d'étudier l'impact de notre offre. Ensuite, nous chercherons notre partenaire. Nous souhaitons le faire, à l'occasion d'Informex qui se tiendra en février prochain à San Francisco », détaille-t-il. AtlanChim offre ses services aux sociétés pharmaceutiques et cosmétiques, suivant trois axes: la collaboration de recherche (études bibliographiques, élaboration et optimisation de plans de synthèse, conseil), la synthèse à façon multi-étapes de molécules complexes en quantités allant du milligramme à plusieurs dizaines de grammes, et enfin le marquage à froid de molécules organiques (avec des isotopes du carbone 13, du deutérium, et de l'azote 15). Son portefeuille technologique englobe la synthèse chirale de composés hétérocycliques azotés, soufrés et séléniés, les acides aminés, les acides nucléiques, les stéroïdes ou encore les alcaloïdes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles