Nous suivre Industrie Pharma

Chesapeake investit sur deux sites en France

A.D.
Le fabricant d'emballages en carton investit dans son activité d'étuis et de notices pharmaceutiques. Sur la période 2012-2013, 35 millions d'euros auront été injectés sur les sites européens de Chesapeake. Deux des quatre usines françaises ont bénéficié d'enveloppes pour des nouvelles machines.

Sur le site de Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire), l'installation d'une presse rotative offset six couleurs a coûté environ 2 M€. L'usine qui produit des notices pharmaceutiques dispose maintenant de six presses et a vu ses capacités, restées confidentielles, augmenter de 20 %. « En 2013, la capacité totale sur nos deux sites de production de notices atteindra un milliard. Et nous pouvons monter à 1,2-1,3 Mrd de notices », confie Fabien Chenudeau, directeur des ventes de Chesapeake France. Le fabricant compte dans l'Hexagone deux sites dédiés aux notices : Saint-Pierre des-Corps et Montargy (Loiret). Le second est entré dans le giron de Chesapeake en mai 2012 avec l'acquisition de Pharmapost.

Outre cet investissement capacitaire, le fabricant d'emballages en carton a doté son site d'Angoulême (Charente) d'une machine de dorure à chaud. Plus de 500 000 euros ont permis ce développement technologique. « Nous avons remplacé la précédente machine de dorure par cet équipement qui possède une finesse de dorure beaucoup plus importante », indique Fabien Chenudeau qui précise que les marchés concernés sont ceux de l'OTC, de la santé et de la cosmétique.

Ces investissements s'inscrivent dans la politique de croissance du groupe en France. « Nous enregistrons une croissance de 5 à 8 % de notre chiffre d'affaires chaque année. Notre objectif est de poursuivre cette progression », poursuit-il. L'activité de Chesapeake en France emploie 350 personnes et affiche un chiffre d'affaires de 52 M€. La filiale française combine la croissance organique, avec notamment les récents investissements, et la croissance externe. Après l'acquisition de Pharmapost en 2012, le directeur des ventes n'exclut pas d'autres opérations : « Nous sommes attentifs. Nous saisirons les opportunités ». Il ajoute : « Deux sites pour les notices et deux sites pour les étuis sont suffisants. Nous regardons des marchés, qui ne sont pas nécessairement dans les productions que nous possédons déjà ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Laboratoire : Sartorius en croissance sur l’exercice 2020

Laboratoire : Sartorius en croissance sur l’exercice 2020

Le groupe allemand Sartorius a publié des résultats financiers à la hausse pour l’année 2020.  Sur son exercice clos le 31 décembre 2020, le fournisseur de matériels et équipements de[…]

CRO : Eurofins reprend les actifs de Beacon Discovery

CRO : Eurofins reprend les actifs de Beacon Discovery

Distribution : Double acquisition en Asie pour DKSH

Distribution : Double acquisition en Asie pour DKSH

Conseil réglementaire : G&L Scientific s’installe en France

Conseil réglementaire : G&L Scientific s’installe en France

Plus d'articles