Nous suivre Industrie Pharma

Ceva acquiert deux sociétés brésiliennes

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire Ceva Santé animale vient d'annoncer l'acquisition de Hertape Saude Animale et d'Inova Biotecnologia Saude Animale, deux sociétés biopharmaceutiques vétérinaires brésiliennes. La finalisation de ces deux transactions, dont les montants n'ont pas été dévoilés, est prévue pour la fin de l'année 2016, sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence brésiliennes. Avec ces deux sociétés biopharmaceutiques vétérinaires rachetées et en comptant ses propres activités existantes au Brésil, le chiffre d'affaires de Ceva dans ce pays représentait environ 100 millions d'euros en 2015, selon le communiqué du laboratoire. « Cet investissement va amplifier l'empreinte mondiale du groupe sur le marché des vaccins avec un renforcement sur le segment des ruminants, une arrivée marquante sur celui de la fièvre aphteuse et une première entrée dans le secteur des vaccins pour les animaux de compagnie », détaille Ceva, qui assure que ces deux acquisitions hisseront le groupe vétérinaire à la 5e place du marché brésilien.

Un projet d'agrandissement déjà dans les clous

Hertape, société de plus de 300 salariés, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 55 millions d'euros et a récemment développé un vaccin contre la leishmaniose chez les chiens, que convoite Ceva pour renforcer son engagement dans la lutte contre les zoonoses, « un problème majeur dans le monde ». Quant à Inova, qui compte 100 collaborateurs, elle est spécialisée dans la production et la commercialisation de vaccins contre la fièvre aphteuse au Brésil, et plus largement en Amérique latine. Elle possède notamment un laboratoire de haute sécurité biologique (classification P3), note Ceva. « L'acquisition d'Inova et de Hertape constitue une étape stratégique pour notre groupe », a déclaré le Dr Marc Prikazsky, p-dg de Ceva Santé animale. « Leurs sites de fabrication, leurs hauts niveaux d'expertise, leurs équipes en place vont permettre à Ceva de faire son entrée sur le marché mondial clé de la fièvre aphteuse. De plus, la conjugaison de nos positions locales sur les segments des ruminants et des animaux de compagnie nous confère la masse critique nécessaire pour entrer dans le top 5 brésilien. Nous prévoyons d'investir davantage à Juatuba pour créer un campus international dédié au développement et à la production de vaccins pour les ruminants. » Le site de Juatuba, au sud-est du Brésil, regroupe les sites des deux sociétés brésiliennes. À elle seule, l'usine d'Inova s'étend actuellement sur 10 000 m2 et possède une capacité de production de 100 à 120 millions de doses de vaccins par an.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Le magazine Basta ! et son Observatoire des multinationales ont dénoncé, le 13 novembre, pas moins de 14 millions de liens d'intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé -[…]

19/11/2018 | PharmaEnquêtes
Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Plus d'articles