Nous suivre Industrie Pharma

Cellerant reçoit 153 M$ pour développer une thérapie cellulaire

R.M.

Sujets relatifs :

, ,

Cellerant Pharmaceuticals a annoncé la signature d'un contrat de 153 millions de dollars (120 M€) avec le Barda (Biomedical advanced research and development authority), qui s'étale sur cinq années. L'entreprise de biotechnologies développe de nouvelles immunothérapies et thérapies cellulaires basées sur les cellules souches hématopoïétiques contre les pathologies sanguines et cancéreuses. La somme est destinée à financer le développement d'une thérapie cellulaire, nommée CLT-008, contre le syndrome d'irradiation aiguë (ARS). L'ARS est une maladie grave qui survient lorsqu'une personne a reçu une forte dose de radiations, généralement pendant une courte durée. Cellerant recevra 63,3 M$ sur les deux premières années, puis, selon les résultats, 89,9 M$ supplémentaires seront alloués dans les trois années suivantes. Le contrat fait suite à un précédent financement de la part du Barda, en septembre 2008, de 13,5 M$. Une première somme qui avait permis à Cellerant d'initier le programme CLT-008.

Dans le cas où la suite du développement de la thérapie cellulaire serait fructueuse et obtiendrait l'approbation de la FDA, le gouvernement serait en droit d'acheter la CLT-008 pour la Strategic National Stockpile, organisme national américain qui s'occupe des équipements médicaux et de leur fourniture. La thérapie cellulaire est actuellement en phase I d'essais cliniques sur des patients ayant subi des transplantations de sang provenant de cordon ombilical pour le traitement de maladies du sang. Des neutrophiles et des plaquettes (cellules sanguines) devraient être produits in vivo sous peu et faciliter le succès de greffes de moelle osseuse ou de cellules de cordon ombilical.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles