Nous suivre Industrie Pharma

Cellectis entame une vaste restructuration

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Cellectis prévoit de tailler sévèrement dans ses effectifs sur le territoire français. L'activité dédiée aux outils d'ingénierie des génomes est en première ligne. A travers ce projet, le laboratoire souhaite se recentrer dans les domaines thérapeutiques et agro-industriels.

La société française est dans une mauvaise passe. Elle a annoncé un projet de restructuration avec à la clé une réduction « significative » de ses effectifs en France, sans pour autant détailler le nombre de suppressions de postes. Ce projet fera l'objet d'une procédure d'information et de consultation des instances représentatives du personnel. Le titre du groupe a été lourdement pénalisé à la Bourse le 6 décembre, au lendemain de l'annonce, puisque sa valeur a perdu 17,48 % à 2,49 euros selon l'AFP. Cellectis employait début novembre 188 salariés au sein de cinq sites et dans trois pays (France, Suède, États-Unis). L'allégement des effectifs concernerait plus particulièrement sa filiale Cellectis bioresearch, spécialisée dans l'ingénierie cellulaire, des génomes et des protéines. D'un effectif de 82 employés, celle-ci a généré des ventes de 4,5 millions d'euros en 2012 (soit environ 20 % du chiffre d'affaires total qui s'est élevé à 21 M€). Elle est implantée à Paris et à Gothenburg (Suède). Elle propose à ses clients des outils de recherche (comme des méganucléases), des outils de production ingénierés à façon et des services personnalisés. Mais elle a souffert cette année, en particulier l'activité de vente des outils d'ingénierie des génomes pour la recherche, en raison « d'une forte pression concurrentielle dans le monde et en particulier sur le marché nord-américain ». « Ce retournement de tendance a entraîné une perte d'exploitation importante de la branche affectant le résultat global du groupe », explique Cellectis. En effet, au premier semestre 2013, le groupe a creusé sa perte nette qui s'est établie à 16,5 M€ (contre 11,7 M€ pour la même période en 2012). Le chiffres d'affaires a, lui, perdu de la vitesse et a atteint 6,9 M€ (contre 7,5 M€ au 1er semestre 2012).

« De façon concomitante, les activités "thérapeutiques" et "agro-industrielles" ont connu, sur cette même période, des avancées significatives dans leur plan de développement », par ailleurs ajouté la société française. Elles font respectivement partie des divisions Cellectis therapeutics (spécialisée dans le développement d'approches thérapeutiques utilisant les méganucléases pour traiter des maladies génétiques, des cancers et des infections virales persistantes) et Cellectis plant sciences (dédiée à l'application de nucléases spécifiques de séquences dans les plantes dans le but de mettre au point de nouvelles espèces exprimant des traits à valeur ajoutée). De fait, Cellectis prévoit désormais de concentrer ses ressources humaines et financières sur ces deux activités. Il maintiendra également une activité de services essentiellement dédiés à l'industrie biopharmaceutique. Une fois finalisée, cette restructuration devrait permettre au laboratoire tricolore de réduire ses coûts de fonctionnement de l'ordre de 10 millions d'euros en année pleine.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles