Nous suivre Industrie Pharma

Brammer Bio investit 200 M$ aux États-Unis

L.H.
Brammer Bio investit 200 M$ aux États-Unis

© Pixabay

Le CDMO américain a annoncé le lancement d'un programme d'investissement de 200 millions de dollars, pour une durée de trois ans. L'objectif est d'établir plus de 30 ensembles pour l'approvisionnement en vecteurs viraux cliniques et commerciaux destinés à un large portefeuille de thérapies géniques et cellulaires. L'investissement portera sur trois installations américaines : Alachua (Floride), et ses deux installations de production commerciale situées dans le Massachusetts, à Cambridge et Lexington. Le détail de la répartition du montant de l'investissement entre ces trois sites n'a pas été indiqué. Brammer Bio a cependant révélé la nature des premiers travaux menés. À Alachua, le façonnier est en train d'étendre ses laboratoires de développement analytique et de procédés ainsi que les laboratoires de contrôle qualité. Les travaux devraient être achevés à la fin de l'année 2018. Cette expansion survient après que le CDMO a doublé la taille du site en 2017, pour un montant de 10 M$ (CPH n°816). D'une surface de près de 7 500 m2, celui-ci emploie plus de 220 personnes.

Autre expansion menée par Brammer Bio : celle de son installation commerciale de Cambridge (Massachusetts, États-Unis), qui fabrique des produits de thérapie génique pour les programmes cliniques avancés, destinés à l'approvisionnement commercial, depuis décembre 2017 (CPH n°824). Le nombre d'ensembles commerciaux va être augmenté de 7 à 12. Le site aura ainsi une capacité allant jusqu'à 2 000 litres pour les procédés de suspension et d'adhésion. La construction devrait être finalisée au cours du premier semestre 2019. L'installation de Cambridge a été rachetée par Brammer Bio à Biogen en janvier 2017. Toujours dans le Massachusetts, mais à Lexington, le façonnier rénove une installation de plus de 4 500 m2 pour en faire sa seconde installation commerciale pour les procédés d'adhésion. La construction devrait également être aboutie au cours du premier semestre 2019. D'ici là, Brammer Bio devrait au total compter 700 salariés dédiés à la production de vecteur viraux. Ce qui représente une augmentation de ses effectifs de 500 personnes, par rapport à sa masse salariale actuelle, qui a déjà plus que doublé au cours de l'année dernière.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le pari de Sanofi sur le Tamiflu de Roche

Le pari de Sanofi sur le Tamiflu de Roche

Le géant français récupère les droits de l’antigrippal sur le marché américain. Sanofi espère faire du Tamiflu un médicament sans ordonnance. Sanofi a signé un accord[…]

23/07/2019 | GrippeSanofi
Gilead s’offre trois antiviraux de Novartis

Gilead s’offre trois antiviraux de Novartis

Gilead maintient le cap sur Galapagos

Gilead maintient le cap sur Galapagos

Genentech multiplie les partenariats

Genentech multiplie les partenariats

Plus d'articles