Nous suivre Industrie Pharma

Bourse/Effik veut entrer au Nouveau Marché le premier février

Sujets relatifs :

,

Le laboratoire de gynécologie Effik veut entrer au Nouveau Marché de la Bourse de Paris le premier février prochain, en mettant sur le marché un peu plus de 23% de son capital. Effik mettra en vente 284850 actions, dont 90970 actions existantes et 193880 actions nouvelles. Ce laboratoire pharmaceutique, spécialisé dans les produits de gynécologie à destination des médecins spécialistes, a réalisé en 1998 un chiffre d'affaires de 59 millions de francs (environ 9 M d'euros) et devrait afficher une perte nette part du groupe de 15MF (2,29 M d'euros). Effik, créé en 1992, concentre désormais ses recherches sur le marché du traitement hormonal substitutif destiné aux femmes ménopausées, un marché en forte expansion dans les pays occidentaux. Il a une filiale en Espagne et compte en ouvrir une en Italie cette année. Effik commercialise déjà quatre médicaments en France et en Espagne dont le Lomexin (traitement des candidoses vaginales) et Effiprev (pilule contraceptive de troisième génération). L'augmentation de capital prévue représentera environ 32,4 millions de francs (4,94 M d'euros) en tenant compte d'un prix dans le milieu de la fourchette. Le prix définitif de l'action, qui sera publié le 28 janvier, se situera dans la fourchette de 24 à 27 euros, soit 157,43 à 177,11 F, selon les documents d'introduction fournis par la société. A l'issue de l'opération, la part des dirigeants de l'entreprise passera de 22% à 17,3%, celle du fonds de capital-risque Apax Partners de 25 à 21,2%, celle du fonds Paribas Santé de 21 à 17,7%, le fonds Atlas Ventures passera de 18 à 11,3% et la Banexi (BNP) passera de 5 à 3,1%. La première cotation devrait se faire le premier février. La Commission des Opérations de Bourse (COB) a accordé son visa à l'opération, mais elle l'a assorti d'un avertissement, attirant l'attention des futurs actionnaires sur le fait que "l'augmentation sensible des frais de Recherche et Développement en 1999 et 2000 empêchera Effik de devenir profitable avant 2001" . Après des prévisions de pertes de 15 MF en 1998, de 14,1 MF en 1999 et l'équilibre en 2000, la société prévoit en effet un bénéfice net de 24,6 MF en 2001, selon son plan de développement. Marie-Hélène Léopold, analyste de Paribas, estime dans une étude consacrée à Effik, que la société peut être valorisée entre 240 MF et 270 MF. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles