Nous suivre Industrie Pharma

J.C.

La filiale Synthesis du groupe norvégien Borregaard revoit son dispositif industriel à la baisse. En raison d'un marché difficile et l'absence de perspectives d'amélioration, Borregaard a décidé de fermer son usine de Renava, en Italie. La production devait cesser avant la fin juillet et différentes options, allant de la cession de l'usine à celle de l'activité ou des équipements, sont à l'étude. Cette usine qui emploie une quarantaine de personnes dispose de capacités de près de 10 000 t/an, principalement en pyrocatéchine et hydroquinone. Ces produits trouvent des applications comme intermédiaires dans un certain nombre de marchés, comme ceux de la pharmacie mais aussi des parfums et de l'agrochimie. Borregaard Synthesis ne détiendra plus qu'une usine dans le monde, celle de Sarpsborg, en Norvège, qui détient également des capacités de production à façon. Cette filiale génère un chiffre d'affaires annuel de 45 millions d'euros, soit un peu moins de 10 % des ventes totales du groupe Borregaard. Ses principales activités restent centrées sur la cellulose.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Le géant pharmaceutique français a annoncé de bons résultats pour l'exercice 2016/2017, et ce malgré une baisse des ventes en France. Pour l'exercice 2016-2017, le chiffre d'affaires de Servier[…]

05/03/2018 | ServierActualités
Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Feu vert de la FDA pour trois sites de production de Novasep

Feu vert de la FDA pour trois sites de production de Novasep

Le LFB triplera les capacités de son site d'Alès d'ici à 2017

Le LFB triplera les capacités de son site d'Alès d'ici à 2017

Plus d'articles