Nous suivre Industrie Pharma

Borochem passe sous contrôle canadien

S.L.

Sujets relatifs :

, ,
Créée en 2005 par Alexandre Bouillon sur la base de ses travaux de doctorat dans la chimie du Bore, Borochem vient d'être rachetée par la société canadienne Omegachem.

La TPE, qui a compté jusqu'à 10 personnes début 2013, était déployée sur deux sites : Hérouville Saint-Clair (Calvados) où étaient implantés le siège et les laboratoires de recherche, et Lacq (Pyrénées-Atlantiques) qui abritait une unité pilote. Borochem s'était en effet installée fin 2011 dans l'hôtel d'entreprise Chemstart'up, après avoir été lauréate du prix du même nom en 2010. Les installations de Chemstart'up devaient lui permettre de travailler sur l'industrialisation de ses procédés pour passer d'une production de laboratoire à l'échelle du gramme à une production commerciale à l'échelle du kilogramme. Fort de ces deux ancrages géographiques, Borochem menait de front trois projets ambitieux : le développement d'un catalogue d'intermédiaires de synthèse qui avait déjà atteint les 7 000 références, le développement de capacités « multi-kilo » à Lacq, et la recherche de produits innovants. Mais un programme si ambitieux, dont la finalité était de développer l'entreprise et lui permettre d'atteindre une taille critique, ne pouvait se faire sans l'apport de capitaux. C'est dans le cadre de la recherche de nouveaux financements qu'Alexandre Bouillon a rencontré les dirigeants d'Omegachem et qu'une offre de reprise a pu être élaborée. C'est ainsi que l'ancienne société Borochem a été dissoute au profit de la nouvelle entité Borochem PBO (Powered by Omegachem), qui a officiellement démarré ses activités le 4 novembre. Sur les 10 salariés que comptait l'ancien Borochem, la plupart vont poursuivre l'aventure au sein de la filiale française d'Omegachem nouvellement créée, dont Alexandre Bouillon qui occupera la fonction de direction scientifique et directeur des opérations. En revanche, l'entité ne conservera que le site d'Hérouville. Les activités de Lacq ont été suspendues car Omegachem dispose déjà de ses propres installations à Québec pour assurer les productions de plus gros volumes.

Grâce à cette acquisition, Omegachem, qui fête cette année ses 25 ans et emploie déjà 80 personnes, va ajouter une corde à son arc. Spécialisée dans les intermédiaires pharmaceutiques, en particulier les composés organofluorés, les molécules chirales dérivées d'acides aminés et les molécules hétérocycles hautement fonctionnalisées, elle se dote ainsi d'une nouvelle expertise dans la chimie du bore, avec des applications possibles dans d'autres secteurs comme l'électronique et les agrosciences. Exportant déjà dans plus de 30 pays, Omegachem va pouvoir profiter de cette acquisition pour développer davantage les marchés européens. « Je pense que l'on ne pouvait pas trouver meilleur actionnaire qu'Omegachem car cette société a un vrai projet et la volonté de faire du nouveau Borochem PBO un succès » a déclaré Alexandre Bouillon.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles