Nous suivre Industrie Pharma

Boehringer Ingelheim inaugure son centre de R&D pour vaccins à Lyon

A Lyon, Laura Hendrikx

Sujets relatifs :

, ,
Dopharma va reprendre le site de Saint-Herblon de Boehringer Ingelheim

Autre site hérité de Merial par le laboratoire allemand : celui de Saint-Herblon (Loire-Atlantique), spécialisé dans la production de génériques et antibiotiques pour les animaux d'élevage. Boehringer Ingelheim avait annoncé, en octobre 2017, sa volonté de s'en séparer. Un choix qu'il justifiait par sa volonté de se recentrer sur les soins préventifs et innovants. Le secrétaire général de Boehringer Ingelheim France, Éric Lambert, projetait alors une cession pour « début 2019, au mieux » (CPH n°817). Il semblerait que le projet soit dans les clous : le 15 octobre, le laboratoire allemand a annoncé avoir trouvé repreneur. L'heureux élu est la société néerlandaise Dopharma, spécialisée dans la fabrication et la distribution de produits vétérinaires pour les animaux d'élevage. La transaction devrait être finalisée d'ici à la fin du premier trimestre 2019. À ce jour, Dopharma emploie 165 personnes et compte deux sites de production en Europe.

Boehringer Ingelheim inaugure son centre de R&D pour vaccins à Lyon

© Boehringer Ingelheim

Le 12 octobre, la division Santé animale du laboratoire allemand a inauguré son plus grand centre mondial de R&D pour les vaccins sur son site de Lyon Porte-des-Alpes, à Saint-Priest (Rhône). Ce qui lui permet de regrouper ses activités de R&D et de production au sein d'un centre d'excellence biologique.

«La France est le berceau de la R&D sur les vaccins depuis Louis Pasteur ». Pour Nigel Swift, directeur monde R&D vaccins de Boehringer Ingelheim Santé animale, rien d'étonnant à ce que le laboratoire allemand ait, lui aussi, choisi l'Hexagone pour ériger son plus grand centre mondial de R&D pour les vaccins. Le choix de Boehringer Ingelheim s'est plus particulièrement porté sur le site de Lyon Porte-des-Alpes, à Saint-Priest (Rhône). Le Jura, où Louis Pasteur a découvert le vaccin contre la rage en 1885, est tout proche. Quelques années plus tard, en 1897, c'est à Lyon que l'Institut biologique Mérieux a vu le jour. Le développement de la virologie et de la vaccination en France est si fortement ancré dans la région que le groupe va même jusqu'à parler de vaccine valley européenne. L'inauguration de son centre de R&D en vaccins vétérinaires, qui s'est tenue le vendredi 12 octobre, témoigne de la volonté de Boehringer Ingelheim d'en devenir un acteur incontournable. D'une surface de près de 14 500 mètres carrés, dont 5 700 m2 de laboratoires, le nouveau centre emploie plus de 200 personnes, réparties sur quatre niveaux. Ce bâtiment est le fruit d'un investissement de 70 millions d'euros et trois ans d'études et de travaux.

Un même lieu pour la R&D et la production

Le site de Lyon Porte-des-Alpes, qui emploie aujourd'hui plus de 750 collaborateurs, abrite déjà la plus grande usine de fabrication de vaccins du laboratoire allemand. 30 milliards de doses y sont produites chaque année, dont 80 % sont exportées vers 140 pays. En avril 2018, Boehringer Ingelheim a annoncé que 65 M€ allaient être investis dans une installation de formulation et de remplissage de vaccins, qui sera mise en service au printemps 2020, et qui devrait créer une quarantaine d'emplois en production sur le site de Lyon Porte-des-Alpes (CPH n°840). D'une surface de 21 hectares, ce dernier pourrait faire l'objet d'autres investissements. « Il y a encore de l'espace pour construire de nouvelles unités », a en effet indiqué Erick Lelouche. L'avenir semble donc prometteur pour le site. « En regroupant sur un même lieu les activités de R&D et de production, le site de Lyon Porte-des-Alpes devient un centre d'excellence biologique de référence au niveau mondial. Les équipes travailleront en liaison plus étroite avec, à la clé, des gains de productivité, de réactivité et de performance », a déclaré Erick Lelouche, président de Boehringer Ingelheim Santé animale en France.

Un ancrage lyonnais hérité de Merial

« Cette stratégie de regrouper sur un même site la recherche et la production a été initiée par Merial », a ajouté Erick Lelouche. En janvier 2017, Boehringer Ingelheim a mis la main sur la filiale Santé animale du Français Sanofi (CPH n°787), héritant ainsi du site de production de Lyon Porte-des-Alpes et des laboratoires historiques de Merial, situés dans le quartier de Gerland à Lyon. L'inauguration du centre de R&D biologique constitue la dernière phase du transfert des activités de recherche de Merial, de Gerland vers le site de Porte-des-Alpes. Boehringer Ingelheim a toutefois conservé un ancrage à Gerland, où il a inauguré, il y a un an, son nouveau siège Santé animale France, érigé sur l'ancien site historique de Merial (CPH n°817). « Si nous sommes là, sur le territoire de la métropole de Lyon, c'est surtout grâce à Merial », a admis Jean Scheftsik de Szolnok, président de Boehringer Ingelheim France.

200 ME investis dans la production de vaccins

Un ancrage lyonnais que le laboratoire allemand va encore renforcer avec un investissement de 200 M€ dans un futur site industriel de production de vaccins contre la fièvre aphteuse et la fièvre catarrhale dans la ZAC de Gaulnes, à Jonage (Rhône), annoncé au début de l'été (CPH n°851). La pose de la première pierre devrait avoir lieu cet automne pour une livraison fin 2021. Ce sera le cinquième site du groupe en région lyonnaise, où il emploie plus de 1 500 salariés. « Ce n'est pas par hasard que Boehringer Ingelheim continue d'investir massivement dans cette région », indiqué Erick Lelouche. Des collaborations avec Bioaster et l'université de Lyon devraient voir le jour prochainement. Le groupe travaille en effet à « une vraie intégration » au sein de l'écosystème scientifique et académique du territoire lyonnais. Un écosystème attractif et dynamique, ainsi qu'un nouveau clin d'oeil historique pour Boehringer Ingelheim : si le premier vaccin de Louis Pasteur a été découvert dans le Jura voisin, c'est à Lyon que la première école vétérinaire du monde a vu le jour.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Sanofi collabore avec Denali Therapeutics

Sanofi collabore avec Denali Therapeutics

Le laboratoire pharmaceutique français a annoncé qu'il prévoyait de développer, en collaboration avec la société californienne Denali Therapeutics, plusieurs molécules pour le traitement de[…]

12/11/2018 | R&DNeurologie
Aspen investit en Afrique du Sud

Aspen investit en Afrique du Sud

AstraZeneca cède cinq médicaments pour un potentiel de plus d'1 Mrd $

AstraZeneca cède cinq médicaments pour un potentiel de plus d'1 Mrd $

Boehringer Ingelheim finalise l'expansion d'un site américain

Boehringer Ingelheim finalise l'expansion d'un site américain

Plus d'articles