Nous suivre Industrie Pharma

abonné

Boehringer Ingelheim et Yuhan Corporation se positionnent sur la NASH

Mathilde Lemarchand
Boehringer Ingelheim et Yuhan Corporation se positionnent sur la NASH

© Boehringer Ingelheim Pharma Gmbh & Co. KG

Les deux entreprises, qui collaborent depuis plusieurs années, s’associent pour développer un traitement contre la NASH, la prévalence de cette maladie ne cessant d’augmenter, ces dernières années. Une collaboration qui pourrait rapporter jusqu’à 840 M$ (744 M€) à la société coréenne.

La firme allemande va étendre son portefeuille de traitement contre les maladies hépatiques, en particulier contre la NASH (stéatohépatite non alcoolique). Pour ce faire, Boehringer va collaborer avec Yuhan Corporation, une société coréenne. Pour un accord de licence portant sur le développement d'un agoniste destiné au traitement de la NASH et des maladies du foie associées, le laboratoire allemand versera à Yuhan un paiement initial de 40 M$ (35 M€). A cette somme pourraient s’ajouter jusqu’à 830 M$ (736 M€) de paiements d’étape, dépendant de la réalisation de certaines étapes de développement et de commercialisation.

L’approche thérapeutique choisie par les deux laboratoires consiste à cibler les trois principaux mécanismes de la NASH : la stéatose, l’inflammation et la fibrose. Boehringer Ingelheim et Yuhan travaillent ainsi sur une molécule combinant une activité GLP-1 et FGF21. L’hormone GLP-1 est responsable de la sensation de satiété et la protéine FGF21 est un régulateur métabolique du glucose et des lipides.

«Nous sommes ravis de cette nouvelle[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

En bref : Vect-Horus, Orphelia Pharma, Ethypharm

En bref : Vect-Horus, Orphelia Pharma, Ethypharm

Vect-Horus lève 12 M€ La biotech marseillaise spécialisée dans le développement de vecteurs pour l’adressage de molécules vient de clôturer une levée de fonds d’un montant total de[…]

Covid-19 : Un traitement préventif de Lilly a réduit de 80% le risque d’être infecté en EHPAD

Covid-19 : Un traitement préventif de Lilly a réduit de 80% le risque d’être infecté en EHPAD

Neurologie : Servier signe avec MiNA Therapeutics

Neurologie : Servier signe avec MiNA Therapeutics

Oncologie : Lilly collabore avec Merus pour 60 M$

Oncologie : Lilly collabore avec Merus pour 60 M$

Plus d'articles