Nous suivre Industrie Pharma

Boehringer en difficulté pour son viagra rose

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Parmi les produits phares en développement dans son pipeline, le laboratoire familial allemand fonde beaucoup d'espoir sur flibanserin, surnommé « viagra rose » ou « viagra féminin ». Destiné à traiter l'hypoactivité du désir sexuel chez les femmes pré-ménopausées, flibanserin vient de recevoir un avis défavorable du comité consultatif de la FDA, l'autorité sanitaire américaine. Ce qui torpille presque de fait une approbation du produit par la FDA et entraîne une menace réelle sur l'avenir de ce médicament de Boehringer Ingelheim. D'autant qu'il n'a été encore approuvé dans aucun autre pays. À l'heure où le laboratoire cherche des relais de croissance (CPH n°506), flibanserin pouvait représenter un atout majeur. Rien qu'aux États-Unis, des laboratoires concurrents estiment que le marché du traitement des troubles sexuels féminins atteindrait les 2 Mrds $ (1,62 Mrd €). Pour l'heure, la FDA estime que l'efficacité du produit n'a pas été démontrée, et que ce produit agissant sur les neurotransmetteurs comporte des effets secondaires non négligeables comme la dépression ou des évanouissements.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles