Nous suivre Industrie Pharma

Boehringer cède à Bayer trois actifs de santé animale aux États-Unis

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant allemand Bayer et Boehringer Ingelheim Vetmedica Inc. (BIVI), la division santé animale aux États-Unis de son compatriote Boehringer Ingelheim, ont annoncé la signature d'un accord selon lequel Bayer acquiert les médicaments à base de cydectine bovine et ovine de BIVI. Une fois finalisée, la transaction inclura le transfert de trois produits du portefeuille de Boehringer à base de cydectine, l'un sous forme orale, l'autre sous forme injectable et le dernier à verser (« pour-on »). Ces trois traitements dits « endectocides » sont utilisés pour détruire les parasites internes, dont le strongle digestif Ostertagia ostertagi particulièrement dévastateur, mais régulent aussi les parasites externes tels que les poux, les acariens et les psoroptes qui entraînent la gale psoroptique. Pour Bayer, cette nouvelle acquisition est stratégique, car elle renforce la position du groupe dans le domaine des parasiticides bovins aux États-Unis. « Ces produits à la cydectine sont un parfait ajout pour notre portefeuille américain », s'est réjouit Joyce Lee, présidente de l'activité santé animale de Bayer en Amérique du Nord. « Ils sont complémentaires à notre portefeuille actuel de parasiticides, propulsant la position de Bayer dans le domaine des ectoparasites en incluant désormais des endectocides ». Bayer a en outre rappelé que cette transaction était nécessaire pour que Boehringer Ingelheim puisse acquérir Mérial, la division santé animale de Sanofi, acquisition qui a été autorisée par la Commission européenne le 9 novembre dernier (CPH n°780). La cession de ces trois actifs devrait être finalisée début 2017, sous réserve de l'approbation de la Federal Trade Commission des États-Unis.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles