Nous suivre Industrie Pharma

BMS abandonne un projet

A.F. avec AFP

Sujets relatifs :

, ,

Coup dur pour le laboratoire américain Bristol-Myers Squibb (BMS). Il vient d'interrompre définitivement les essais cliniques de phase II de la molécule BMS-986094 pour le traitement de l'hépatite C. L'arrêt des tests est intervenu au début du mois, après la survenue d'insuffisance cardiaque chez les patients participant à l'étude. Pour l'heure, neuf patients ont dû être hospitalisés et l'un d'entre eux est décédé. Cet arrêt pèsera lourd pour la société. « Le groupe a conclu qu'une charge avant impôt de 1,8 milliard de dollars était nécessaire pour couvrir la perte de valeur des actifs intangibles représentés par la procédure de recherche et développement », a annoncé BMS dans un avis boursier transmis à l'autorité américaine de régulation des marchés (SEC). Cette charge devrait impacter les résultats au troisième trimestre de 2012. Une suspension d'autant plus décevante pour le groupe qu'il avait parié gros sur la molécule. Les perspectives alléchantes de BMS-986094 l'avaient en grande partie poussé à racheter Inhibitex, le détenteur de cette molécule, au prix fort en début d'année. Il avait ainsi mis sur la table 2,5 milliards de dollars, ce qui représentait à l'époque une prime de 163 % par rapport au dernier cours coté d'Inhibitex.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles