Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies/USA : Amgen rachète Immunex pour 16 Mrds $

Sujets relatifs :

,

Amgen, premier groupe américain et mondial de biotechnologie, va racheter son rival Immunex pour 16 Mrds $ au comptant et par échanges de titres. Il s'agit de la plus importante transaction à ce jour dans ce secteur et pourrait signaler l'accélération du mouvement de concentration dans la biotechnologie pharmaceutique. La transaction va ainsi réunir les deux sociétés biotechnologiques ayant la plus forte valorisation au Nasdaq, soit environ 60 Mrds $ pour Amgen et 14 Mrds $ pour Immunex. En rachetant Immunex, Amgen va étendre et renforcer sa gamme existante de traitements contre le cancer et les inflammations, dont plusieurs sont encore au stade du développement. Amgen compte surtout prendre le leadership sur le marché des anti-inflammatoires " biologiques ", estimé à plus de 10 Mrds $, avec le médicament vedette d'Immunex, Enbrel (etanercept), dont les ventes annuelles devraient atteindre, voire dépasser, les 3 Mrds $ d'ici à 2005, selon les deux compagnies. Selon les termes de l'accord définitif, la transaction s'effectuera à 85 % en actions et 15 % en numéraire. Chaque titre Immunex sera échangé contre 0,44 action d'Amgen à laquelle s'ajouteront 4,50 dollars. Amgen est spécialisé dans la production de médicaments contre l'anémie dont Epogen (erythropoïétine) et des anti-infectieux tel Neupogen (filgrastim) utilisé pour stimuler la production de globules blancs et lutter contre le cancer. La firme biopharmaceutique Immunex, dont American Home Products détient 41 % du capital, est surtout spécialisée dans les anti-inflammatoires dont essentiellement le médicament Enbrel pour traiter les rhumatismes ainsi que des médicaments anti-cancéreux avec Leukine (sargramostin) qui favorise la production de globules blancs. Amgen, dont le siège se situe à Thousand Oaks en Californie (ouest), a enregistré un chiffre d'affaires de 2,89 milliards de dollars et un bénéfice net de 956,7 millions de dollars pour les neuf premiers mois de son exercice courant. Créée en 1980 avec sept personnes, la firme compte aujourd'hui plus de 7 000 salariés et sa capitalisation boursière atteint les 60 Mrds $. Immunex, basé à Seattle (Etat de Washington, nord-ouest), a vu son chiffre d'affaires totaliser 709,1 M$ sur la même période et a dégagé un bénéfice net de 128,3 M$. Ses effectifs se chiffrent à 1 550 personnes et sa capitalisation est estimée à 14 Mrds $. Pour 2002, Amgen prévoit un chiffre d'affaires pro forma (avant éléments exceptionnels) d'environ 5,5 Mrds $ et un bénéfice net de plus de 1,5 Mrd $. Amgen a l'intention d'accélérer sa croissance annuelle du chiffre d'affaires sur cinq ans de 20 % à 30 % environ et d'augmenter sa croissance annuelle du bénéfice par action " à environ 25 % contre 20 % actuellement ". Les coûts de synergie de cette fusion sont estimés à plus de 200 M$ en 2003 et à plus de 250 M$ en 2004, soit environ 5 % des dépenses d'exploitation de la firme. Amgen s'attend à ce que la transaction ait pour effet de diluer le résultat par action à moins de 5 % en 2003 et table sur un impact positif en 2004. " Cette transaction est d'une grande évidence stratégique et représente une excellente opportunité pour les actionnaires des deux firmes, les employés et les associés ainsi qu'un potentiel de soins dont vont profiter des centaines de milliers de malades dans le monde ", a déclaré le p-dg de Amgen, Kevin Sharer. Ed Fritzky, le p-dg de Immunex, qui va rejoindre le conseil d'administration d'Amgen, a souligné que la " superbe transaction pour les actionnaires de Immunex leur donne la possibilité de participer au potentiel de cette puissante entreprise biotechnologique ". Cette opération semble avoir d'ores et déjà séduit les investisseurs, les actions des deux compagnies, cotées au Nasdaq, ayant progressé de façon significative après leur annonce. " Nous pensons que l'acquisition est tout à fait justifiée, non seulement d'un point de vue financier, mais aussi parce qu'elle rapproche deux des plus grands acteurs dans les médicaments anti-inflammatoires et anti-cancéreux" , soulignent les analystes de Merrill Lynch.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles