Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies : Royaume-Uni : BTG s'allie à Protherics

Sujets relatifs :

,
C'est un peu un mariage de raison. Les deux sociétés de biotechnologies britanniques BTG et Protherics se sont lancées dans une opération de fusion pour atteindre une masse critique nécessaire à leur activité et disposer de meilleures ressources financières et commerciales.
C'est un peu un mariage de raison. Les deux sociétés de biotechnologies britanniques BTG et Protherics se sont lancées dans une opération de fusion pour atteindre une masse critique nécessaire à leur activité et disposer de meilleures ressources financières et commerciales. Dans ce cadre, BTG rachèterait l'ensemble du capital de Protherics par un système de substitution et de rachat d'actions qui porterait sur un montant de 218 millions de livres sterling (275,3 M€). Les deux Conseils d'administration ont tous deux donné leur accord et enjoint leurs actionnaires à répondre positivement. Le but de la manœuvre est de créer l'une des « plus grandes sociétés biopharmaceutiques au Royaume-Uni », a précisé John Brown, président de BTG. « Nous disposerons d'un portefeuille riche de produits sous licences et commercialisés, d'un pipeline de programmes avancés et en fin de développement clinique, des ressources financières et de l'expertise de développement nécessaires à l'avancée de notre pipeline combiné ». La fusion permettrait aussi la création d'une force de ventes aux états-Unis, de dégager des synergies de 20 M£ dès 2010, de disposer d'une trésorerie évaluée à 95 M£, et de générer un chiffre d'affaires d'environ 100 M£. Des relais de croissance dans le pipeline Les deux sociétés placent beaucoup d'espoir notamment sur deux produits en fin de développement : Varisolve (polidocanol micromousse), contre les ulcères variqueux d'origine veineuse, développé par BTG, et CytoFab (fragment d'anticorps polyclonal pour le traitement de la sepsis sévère), produit de Protherics co-développé avec AstraZeneca (CPH n°321). BTG, spécialisée en neurologie, et Protherics, tourné vers l'oncologie et les pathologies critiques d'urgence, entretiennent chacune de nombreux accords de licences et de codéveloppement avec de grandes firmes pharmaceutiques, et estiment que, regroupées, elles pourraient encore mieux valoriser leurs produits en développement dans le cadre de nouveaux accords de licence. Grâce aussi à leurs produits déjà commercialisés, BTG et Protherics ont généré un chiffre
d'affaires respectifs de 24,9 M£ et de 23,5 M£ sur leurs exercices 2007/2008 clos fin mars.
J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles