Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies:Pfizer renonce à l'étude de phase III avec NicOx

Sujets relatifs :

,
La société française NicOx, dédiée au développement de médicaments donneurs d'oxyde nitrique, annonce que son partenaire Pfizer a décidé de ne pas lancer d'étude de phase III mondiale sur un nouveau produit traitant le glaucome, le PF-03187207. Il s'agit d'un analogue de prostaglandine donneur d'oxyde nitrique. Cette décision fait suite aux résultats mitigés d'une étude de phase II menée aux États-Unis. Evalué dans le traitement du glaucome primaire à angle ouvert et de l'hypertension oculaire, le composé n'a pas montré d'amélioration « statistiquement significative » par rapport au Xalatan (latanoprost) de Pfizer, traitement leader au niveau mondial avec 1,6 milliard de dollars (1,04 Mrd?) de vente en 2007. NicOx a cependant souligné que « les doses les plus fortes de PF-03187207 avaient démontré une diminution cliniquement significative de la pression intraoculaire diurne par rapport à la valeur de base ». Votre titre ici
Merck lance des essais cliniques sur de nouveaux candidats Parallèlement à l'annonce de Pfizer, NicOx ajoute que son partenaire Merck a lancé une série d'essais cliniques sur de nouveaux composés pour le traitement de l'hypertension. Trois médicaments candidats ont été sélectionnés.

Michele Garufi, p-dg de NicOx, a déclaré que « cette étude démontre un potentiel commercial réel pour le PF-03187207. De plus, grâce aux résultats prometteurs obtenus dans le cadre de notre programme de recherche conjoint avec Pfizer, nous sommes confiants qu'un candidat successeur pouvant présenter une amélioration additionnelle par rapport aux traitements déjà existants sera sélectionné par notre partenaire ». Cette annonce a entraîné la chute du titre NicOx, qui a clôturé la séance en baisse de 28,68 % à 10,37 euros. David Eveleth, vice-président Ophtalmology Development de Pfizer a néanmoins « réaffirmé son engagement dans le programme de recherche en cours », lequel vise à identifier les composés analogues de prostaglandines donneurs d'oxyde nitrique les plus actifs. Pfizer dispose jusqu'en mai 2009 d'une option de licence exclusive mondiale sur les composés dont le développement réussi et la mise sur le marché pourraient résulter en paiements d'étapes d'un montant de 102 M? en plus des royalties standards de l'industrie sur les ventes de ces produits. Pfizer conduit une étude de phase II sur le PF-03187207 au Japon et a indiqué pouvoir envisager la poursuite du développement du composé pour un enregistrement potentiel en Asie, dont au Japon. Les résultats de cette étude sont attendus au troisième trimestre 2008. NicOx et Pfizer discutent à présent des droits du PF-03187207 pour le reste du monde. J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles