Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies:Peregrine financé par le gouvernement américain

Sujets relatifs :

,
La société biopharmaceutique californienne Peregrine vient de signer un contrat de 44,4 millions de dollars (28,1 M€) sur une durée de cinq ans avec la Defense Threat Reduction Agency du département américain de la défense.
La société biopharmaceutique californienne Peregrine vient de signer un contrat de 44,4 millions de dollars (28,1 M?) sur une durée de cinq ans avec la Defense Threat Reduction Agency du département américain de la défense. L'accord porte sur le développement de sa molécule bavituximab ainsi que d'un anticorps humanisé dans le traitement contre les fièvres hémorragiques virales. Selon les termes de l'accord, Peregrine Pharmaceuticals recevra d'emblée un paiement de 5 M$ et touchera un total de 22,3 M$ avant fin juin 2010. À l'issue de ces deux ans, le contrat pourra s'étendre sur une nouvelle période de trois ans et atteindre au final les 44,4 M$. En cas de succès, la sortie d'un produit pourrait également générer de nouveaux débouchés financiers avec la constitution, par cette même agence fédérale, de réserves stratégiques pour affronter de possibles menaces bio-terroristes. Spécialisée dans le développement d'anticorps monoclonaux pour le traitement de cancers et de l'hépatite C, Peregrine focalise actuellement sa recherche sur le bavituximab. Le groupe développe cet anticorps monoclonal anti-phosphatidylsérine dans le traitement des cancers, pour combattre les tumeurs solides, mais aussi dans le traitement des infections virales, notamment contre le virus de l'hépatite C ou la co-infection avec le virus du Sida. Mais de récents essais pré-cliniques sur des modèles animaux viennent d'afficher des résultats prometteurs dans le traitement de fièvres hémorragiques virales. Si Peregrine se félicite de « l'opportunité de contribuer à la mission anti-bioterrorisme » de l'agence fédérale américaine, la société se réjouit aussi de pouvoir utiliser une partie des fonds alloués pour financer « l'ensemble du programme clinique du bavituximab », selon Steven King, le p-dg. Créée en 1981 sous le nom de Techniclone Corporation, la société a été introduite en Bourse en 1995 et rebaptisée Peregrine en 2000. Elle a dégagé en 2007 un chiffre d'affaires de 3,7 M$ dont près de 3,5 M$ générés par sa filiale de bioproduction Avid Bioservices, que Peregrine a créée en 2002. J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles