Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies/Novartis investit 544 MF en Alsace pour la production d'un nouveau anti-allergique

Sujets relatifs :

,

Novartis a choisi son site de Huningue, dans le Haut-Rhin, pour développer sa production d'anti-IgE (rhuMAb-E25), nouveau médicament contre l'asthme allergique et les allergies type rhume des foins. C'est le Centre de Biotechnologie de Novartis, inutilisé jusqu'ici, qui sera transformé pour cela, moyennant un investissement de 136 millions de francs suisses (544 MF). Ce centre, construit initialement, moyennant 460 MF d'investissement, pour la fabrication d'hirudine (anticoagulant) par Ciba en 1995, était resté une coquille vide. Ce projet initial avait été abandonné car les essais cliniques avaient révélé une moindre efficacité du produit. Le Biotech de Huningue était ainsi resté en sommeil. Il a fallu quatre ans de recherches supplémentaires avant de trouver finalement une affectation à ce site de haute technologie, qui se dresse à quelques centaines de mètres des tours de la chimie bâloise. Huningue devrait donc produire, à partir de 2002, un nouveau médicament contre l'asthme et les rhinites allergiques (rhumes des foins). Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, le projet devrait générer une centaine de nouveaux emplois. Le site d'une capacité de plus d'une tonne de substances actives par an, sera "la première usine biotechnologique de Novartis" et "figurera parmi les plus importantes au monde pour ce type d'activité". Il vient consolider la force économique de la région de Bâle de façon significative. Le Biotech de Huningue était en compétition avec des sites en Irlande et en Autriche. La proximité du siège bâlois et les installations pharmaceutiques déjà existantes dans le Haut-Rhin ont fait pencher la balance en faveur de l'Alsace. Ciba avait décidé de construire le Biotech à Huningue à cause de l'hostilité d'une partie de la population bâloise à l'égard du génie génétique. Le site Novartis de Huningue (350 salariés) est spécialisé dans la production de médicaments non solides (ampoules, suppositoires, etc). L'ancien permis d'exploitation est caduc car il s'agit d'un autre produit et l'infrastructure existante devra être modifiée. Le Biotech devra également obtenir le feu vert de la commission nationale du génie génétique chargée de superviser l'utilisation d'organismes génétiquement modifiés (OGM) pour la fabrication de produits pharmaceutiques. La production du médicament n'occupera qu'une partie du bâtiment de cinq étages. L'aile destinée initialement à la recherche et au développement restera inoccupée, dans un premier temps du moins. Le nouveau médicament, appelé anti-IgE, est actuellement en phase finale des essais cliniques. Selon Novartis les résultats sont prometteurs notamment dans les domaines des allergies au pollen. La mise sur le marché pourrait intervenir dès 2001. Et ce médicament devrait générer 1 milliard de FS (environ 600 M€) de chiffre d'affaires par an. En attendant que le Biotech de Huningue soit opérationnel, deux sociétés américaines (dont Genentech, filiale de Roche) fourniront l'anti-IgE nécessaire. Le principe actif du nouveau médicament un anticorps monoclonal issu de la biotechnologie. Il s'agit d'une protéine issue de cellules d'ovaires de hamster et qui doit bloquer l'immunoglobuline E (IgE). Les cellules sont modifiées génétiquement pour pouvoir être utilisées dans le cadre d'un traitement médical destiné aux humains. Matières premières du Biotech, les banques de cultures cellulaires se multiplieront dans des fermenteurs, des cuves fermées. Le produit de fermentation sera ensuite isolé et purifié. n Michèle Herzberg

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles