Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies/Nouvelle mésaventure pour British Biotech

Sujets relatifs :

,

Les affaires de British Biotech ne s'améliorent pas. Le licenciement de son directeur de recherche Andrew Millar (Chimie hebdo n°7, p.14) avait marqué la fin d'une période d'euphorie entourant la compagnie basée à Oxford. Convaincu que le message concernant leurs recherches était trop optimiste, le docteur Millar avait voulu en avertir les actionnaires. Il avait également révélé que les autorités américaines étaient en train d'étudier les communiqués de British Biotech vantant l'efficacité du marimastat, le nouveau médicament anticancer par voie orale. Les derniers résultats des tests du stade III de la recherche clinique indiquent qu'effectivement, l'efficacité du médicament n'atteint pas les objectifs prévus, et ne dépasse pas celle de la gemcitabine, un traitement de chimiothérapie produit par Eli Lilly. Cet échec a fait naître une vague d'incertitudes sur l'avenir des compagnies de biotechnologies, dont les enjeux ne reposent que sur un petit nombre de projets ou de produits, contrairement aux grands de la pharmacie. Mais les analystes et investisseurs reconnaissent que les choses évoluent doucement pour ces sociétés récentes. Leurs perspectives d'avenir devraient cependant être confortées par la tendance croissante des groupes pharmaceutiques à sous-traiter leur recherche. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles