Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies/Nouveaux tours de tables financiers pour Synaptica et Astex

Sujets relatifs :

,

Synaptica, une société britannique spécialisée dans la recherche de peptides destinés aux traitements des problèmes de neurodégénerescence dont les maladies d'Alzheimer et de Parkinson a fait appel à ses investisseurs actuels pour un montant de 3,5 millions de livres (4,7 Meuros). Cette société, avait déjà obtenu un fonds de 4,1 M£ (6,7 Meuros) en 2001 pour accélérer ses programmes de recherche. De son côté, son compatriote Astex Technology, fait appel à ses investisseurs existants (Abingworth, Advent International, Alta Partners, GIMV et Oxford Biosciences Partners) pour un montant de 5,7 millions de livres (9,4 Meuros). Cette société biotechnologique est pionnière des technologies de cristallographie aux rayons X à haut débit pour la recherche de nouvelles molécules. Astex a déjà signé deux accords de recherche avec la fondation Janssen (Johnson & Johnson) et avec AstraZeneca. Ce dernier accord a aboutit à la découverte de la recherche de la structure cristalline du cytochrome P450 (Chimie hebdo n°155, p.14).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles