Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies : lire l'ADN en vert et rouge

Sujets relatifs :

, ,
La société norvégienne Lingvitae AS a développé une nouvelle technologie permettant une lecture aisée de l'ADN, constitué de quatre briques élémentaires : adénine (A), cytosine (C), guanine (G) et thymine (T). Après un traitement biochimique en trois étapes, l'ADN se présente sous forme d'une chaîne dans laquelle les nucléotides sont révélés à l'aide d'un code couleur, basé sur le rouge et le vert. Ainsi A apparaît en vert-vert, C en vert-rouge, G en rouge-vert et T en rouge-rouge. L'étape suivante consiste à numériser ce code couleur. Le développement de ce procédé biochimique est le résultat d'une étroite collaboration entre l'école nationale norvégienne d'agriculture et trois chercheurs : les Dr Aaron Bensimon de l'Institut Pasteur à Paris et Amit Meller de l'université d'Harvard (lecture des polymères) ainsi que le Dr Kikuya Kato (numérisation du résultat). Lingvitae AS, qui souhaite à terme mettre en vente des instruments permettant la lecture du génome humain, a déposé 17 demandes de brevets et prévoit la réalisation d'un prototype d'ici un an et demi. Source : Adit

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles