Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies : Lilly s'offre Applied Molecular Evolution pour 400 M$

Sujets relatifs :

,
L'américain Eli Lilly vient d'annoncer le rachat, pour 400 millions de dollars, de son compatriote Applied Molecular Evolution Inc. (AME), compagnie spécialisée dans la découverte et l'optimisation de substances thérapeutiques à base de protéines (anticorps thérapeutiques, hormones, cytokines et enzymes). Selon le laboratoire, cette opération, qui doit encore recevoir l'aval des actionnaires des deux compagnies, lui permettra de renforcer son pipeline dans ce domaine.
Selon les termes de la transaction, que Lilly estime pouvoir finaliser au 1 er trimestre 2004, les actionnaires d'AME recevront 18 dollars pour chaque action de la compagnie, en cash (80 %) et en actions Lilly (20 %). L'opération se traduira par une charge exceptionnelle inscrite dans les résultats 2004, mais n'aura pas d'impact sur le résultat par action du groupe pour cet exercice. Lilly et AME étaient jusqu'alors partenaires dans le développement de cinq substances biopharmaceutiques, baptisées Lilly 1 à 5. Les compagnies avaient signé un premier accord en décembre 2001, portant sur deux substances actuellement en phase préclinique (Lilly 1 et 2). Un deuxième partenariat avait été signé, en février 2002, pour trois projets supplémentaires (Lilly 3 à 5), au stade de la recherche. Ces différents projets confiaient à AME l'optimisation, grâce à sa technologie propriétaire AMEsystem des caractéristiques d'anticorps thérapeutiques (affinité et taux d'association avec la cible visée, stabilité des composés). La compagnie conduit actuellement seize projets de développement dans le cadre de collaborations externes, ainsi que sept projets internes (voir tableau). Les plus avancés de ces derniers concernent un traitement de la polyarthrite rhumatoïde (AME-527), des lymphomes non-Hodgkinien (AME-133) et la cocaïnomanie (AME-359), tous en phase préclinique. L'AME-527 est un anticorps monoclonal de seconde génération par rapport à Remicade (infliximab, commercialisé par Centocor) et Humira (adalimumab, commercialisé par Abbott). Par ailleurs, Lilly a reçu l'aval de la FDA pour la commercialisation sur le marché américain de Cialis (tadalafil), traitement des troubles de l'érection. Ce produit rejoint ainsi Viagra (sildenafil) de Pfizer et Levitra (vardenafil) de Bayer et GlaxoSmithKline.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles