Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies/Le lillois Genfit veut s'implanter aux Etats-Unis en 2003

Sujets relatifs :

,

Moins de trois ans après sa création, la société lilloise Genfit veut se donner les moyens de ses ambitions. Genfit vient en effet d'annoncer, dans le cadre de son plan de développement à deux ans, qu'elle allait ouvrir une filiale à Boston à la mi-2003, lui permettant " de renforcer et d'enrichir les liens existants avec nos partenaires académiques et industriels ", selon la compagnie. Genfit a en effet formé des partenariats académiques avec le Berkeley Laboratory, l'Imperial College de Londres et le Research Institute de Montréal. Le plan de développement de Genfit ne s'arrête pas à cette implantation américaine, car la compagnie compte également accélérer ses programmes de développement de médicaments candidats, démarrés lors de la fondation de l'entreprise, notamment dans le domaine de l'obésité et des dyslipidémies, où les projets sont les plus avancés, mais également dans le cardiovasculaire, et les troubles inflammatoires. Genfit prévoit pour ce faire d'investir 20 M€ sur la période 2002-2003, et de porter deux molécules au stade des essais cliniques à l'issue de cette période, alors que la compagnie conduit actuellement 15 projets de développement clinique. Par ailleurs, Genfit compte filialiser deux de ses unités, IT.Omics et CardiAlpha, respectivement spécialisées dans la bio-informatique et l'ingénierie des essais cliniques. Selon la compagnie, ces deux unités " apporteront à Genfit des compétences stratégiques utiles au développement de ses programmes de recherche tout en valorisant leur savoir-faire par le biais de démarches commerciales propres ". IT-Omics devrait dégager des profits en 2003, tandis que CardiAlpha devrait être bénéficiaire dès cette année. Créée sur le pôle Eurasanté (Lille) en décembre 2000, cette structure, de recherche mixte rassemblant compétences publiques et privées, avait été créée en réunissant quatre partenaires industriels (Aventis, UCB Pharma, Lipha Merck et Sanofi-Synthélabo), l'Université de Lille 2, l'Institut Pasteur et des investisseurs régionaux. Ces partenaires ont signé avec la compagnie des accords de collaboration, tout comme Fournier et Biomérieux-Pierre Fabre, qui se sont associés à Genfit en 2001 (voir tableau). Après avoir enregistré un quasi-triplement de son chiffre d'affaires en 2001, pour un résultat net positif de 1,4 M€, Jean-Charles Fruchart, président du conseil de surveillance, peut se targuer d'avoir construit Genfit " sur un modèle de croissance rapide et rentable " que nombre de sociétés de biotechnologies doivent lui envier. La compagnie, qui emploie actuellement 65 personnes, mise pour 2002 sur une hausse de son chiffre d'affaires de 34 % à 8,9 M€.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles