Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies : La BioPépinière normande prépare son nid

Sujets relatifs :

,
La BioPépinière, première étape de la création du futur BioNormandie Parc dédié aux sciences de la vie, prend forme, petit à petit. Dernière étape franchie: le choix du projet. Situé sur une parcelle d'environ 5000 m2 située sur la commune de Miserey, dans le parc « le Bois des Mares » près d'Evreux, le bâtiment abritera sur 1561 m2 de surface utile un bloc administratif (161 m2), une zone regroupant les parties communes et les locaux techniques (280 m2) et une quinzaine de laboratoires, installés dans des espaces modulables pouvant aller de 30 à 200 m2 pour une surface totale de 1120 m2. Le projet se veut respectueux des normes HQE (haute qualité environnementale) et intègre une meilleure gestion de l'eau, de l'acoustique, du traitement d'air et des économies d'énergie. Le montant global de l'opération se chiffre à 5 millions d'euros, tout compris (travaux, études, frais de défrichement, analyse des sols, acquisition). La fin des travaux est prévue pour 2007. Jusqu'à cette date, c'est une BioPépinière relais qui se charge d'héberger les jeunes pousses. À savoir 450 m2 de locaux neufs au sein de l'IUT d'Evreux pour un loyer de 7,5 h HT/m2/mois, hors charge. La première société à avoir répondu présent dès mars 2005 est Biogalenys, spécialisée dans l'analyse biogalénique pour les études précliniques (efficacité, non toxicité du médicament) et de phase III (modélisation de la molécule). Elle dispose à l'heure actuelle de 150 m2 pour quatre personnes. Une superficie qui passera dans les prochains locaux à 250 m2. Autre candidat : Adip Pharm, spécialisé dans l'amélioration de la biodisponibilité des principes actifs, installé depuis début 2006. Les jeunes pousses ont ainsi rejoint diverses grandes entreprises déjà implantées dans la région comme le CIT, GlaxoSmithKline, ou encore Aguettant.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles