Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies : J&J finalise l'acquisition de Cougar

Sujets relatifs :

,
Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a finalisé l'acquisition, annoncée en mai (CPH n°468), de la société de biotechnologies Cougar spécialisée dans les traitements innovants contre le cancer.
Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a finalisé l'acquisition, annoncée en mai (CPH n°468), de la société de biotechnologies Cougar spécialisée dans les traitements innovants contre le cancer. L'offre de J&J proposait aux actionnaires 43 dollars en numéraire par action, valorisant ainsi la société à environ 970 millions de dollars (687 Me). Johnson & Johnson s'empare d'environ 95,9 % des actions de Cougar. « Cougar Biotechnology opérera désormais en tant que filiale contrôlée par J&J et travaillera avec la division de recherche oncologie de Centocor Ortho Biotech », filiale de J&J dédiée à la R&D en matière de biotechnologies, a indiqué le groupe pharmaceutique. Société comptant une soixantaine d'employés, fondée il y a six ans, Cougar mène actuellement des essais de phase III sur une nouvelle molécule, l'acétate d'abiraterone (CB 7 630), destinée aux patients souffrant d'un cancer de la prostate avancé. Cougar dispose également de quatre autres molécules en développement. Deuxième trimestre difficile Par ailleurs, Johnson & Johnson a annoncé avoir limité à 3,6 % le recul de son bénéfice net au deuxième trimestre à 3,2 milliards de dollars malgré une chute de 7,4 % de son chiffre d'affaires sur cette période, à 15,24 Mrds $. Malgré la concurrence des génériques et la dégradation des ventes, le groupe a également confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Le groupe table sur un bénéfice courant par action, hors exceptionnels, compris entre 4,45 et 4,55 dollars. « Ce trimestre est l'un des plus difficiles que notre entreprise ait connu dans son histoire en termes de comparaisons annuelles. La baisse de nos ventes reflète l'environnement actuel », a souligné le directeur financier, Dominic Caruso. « Cependant, nous restons solides financièrement, nous générons un confortable niveau de liquidités et avons un bon accès au marché du crédit », a-t-il poursuivi. J.B.
Un deal avec Gilead La filiale Tibotec de Johnson & Johnson vient de signer un contrat avec la société Gilead afin d'étudier le développement d'une combinaison d'un de ses produits en développement (le rilpivirine) avec le Truvada (combinaison d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil fumarate, Viread et Emtriva) de Gilead dans le traitement du VIH. Il s'agirait ainsi de la seconde pilule trois-en-un disponible pour ce traitement, après l'Atripla (combinaison d'éfavirenz e m t r i c i t a b i n e , ténofovir disoproxil fumarate).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles