Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies : Genentech choisit Lonza pour la synthèse commerciale du rituximab

Sujets relatifs :

, ,
Genentech vient de signer un contrat à long terme avec le suisse Lonza, confiant à ce dernier la production à l'échelle commerciale du rituximab, principe actif de l'anticancéreux Rituxan (Mabthera en Europe). C'est Lonza Biologics, filiale du groupe spécialisée dans la synthèse à façon de substances actives biopharmaceutiques qui conduira cette synthèse, au sein de son unité américaine de Portsmouth (New Hampshire).
Un accord d'importance pour le groupe suisse puisque Genentech n'avait jusqu'alors jamais fait appel à la sous-traitance pour la production de quantités commerciales du principe actif de l'un de ses produits phares. Le rituximab est un anticorps monoclonal dirigé contre l'antigène CD 20 exprimé par les lymphocytes B cancéreux et sains. Sa liaison à cet antigène provoque la destruction des cellules marquées par l'intermédiaire de l'activation des défenses immunitaires naturelles du patient. En 2002, Rituxan a vu son chiffre d'affaires progresser de 42 % à 1,16 Mrd $, devenant le premier produit antitumoral aux Etats-Unis, selon la compagnie et le deuxième au niveau mondial dans le traitement des lymphomes non-Hodgkiniens. Ce produit est commercialisé par Genentech en association avec Biogen-Idec aux Etats-Unis et Roche dans le reste du monde, à l'exception du Japon. Sur ce marché, Rituxan est commercialisé par Roche et le nippon Zenyaku Kogyo Company. Avec ce nouveau contrat, « les capacités du site de Portsmouth sont presque intégralement utilisées », selon Markus Gemuend, président-directeur général de Lonza. Cette unité, qui utilise la culture de cellules de mammifères, dispose de 60 000 litres de capacités (trois réacteurs de 20 000 litres). Sa construction a nécessité un investissement de 200 M$ et l'unité devrait démarrer à la mi-2004. Lonza Biologics y conduira également la production à l'échelle commerciale de l'eculizumab, un autre anticorps monoclonal, pour le compte de la société Alexion Pharmaceuticals. Ce contrat occupe le tiers des capacités de l'unité. Le site de Portsmouth héberge enfin la synthèse de quantités commerciales de plusieurs anticorps thérapeutiques, dans le cadre d'un contrat signé avec « un des dix premiers laboratoires pharmaceutiques mondiaux », selon Lonza. Rappelons que Lonza avait également signé en mars 2003 un contrat avec Morphosys lui confiant la fourniture de quantités cliniques d'anticorps monoclonaux.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles