Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies françaises : une amélioration à deux vitesses

R.M.

Sujets relatifs :

, ,

De solides fondamentaux, un environnement fiscal et législatif plus que favorable : en 2010, le secteur des biotechnologies a été bien soutenu, estime le Xerfi. Le groupe, qui réalise des études économiques, vient de publier une étude du secteur. Les sociétés de biotechnologies françaises bénéficient actuellement de la reprise de la demande des industriels de la pharmacie. En effet, les laboratoires pharmaceutiques, qui ont traversé une période difficile entre expiration des brevets de blockbusters et R&D interne peu productive, doivent « reprendre leur collaboration et accords de licence avec les biotechs afin d'alimenter leurs portefeuilles de nouveaux produits ». Donc, générer de nouveaux partenariats avec les sociétés de biotechnologies. A cela, on peut ajouter la réouverture de la fenêtre boursière : le Xerfi rappelle qu'en 2010, six introductions en Bourse ont été réalisées en quatre mois. Notamment AB Science (CPH n°501), Néovacs (CPH n°502), Deinove (CPH n°503) et Novagali Pharma (CPH n°517).

D'autre part, l'étude insiste sur une autre caractéristique du secteur, moins réjouissante : le fait qu'il soit à deux vitesses. Les sociétés en phase d'amorçage notamment, rencontrent des difficultés de financement liées principalement à la crise. Deux catégories d'entreprises françaises de biotechnologies se distinguent, celles qui sont cotées, au nombre de 17, et les 150 autres. Si les dépenses en termes de R&D enregistrent une croissance à deux chiffres en 2010, c'est la capacité des sociétés à financer leur frais de R&D qui constitue le principal enjeu de la filière, selon le Xerfi. Il souligne que les sociétés cotées devront commercialiser leurs produits dans un horizon de cinq à dix ans afin d'atteindre leur rentabilité. La difficulté est d'autant plus grande pour les sociétés non cotées. Afin de contourner ces difficultés, le groupe d'études préconise la diversification des risques pour l'ensemble des biotechs. A noter que l'adoption d'un modèle économique mixte est déjà étudiée pour nombre d'entreprises de biotechnologies.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le pétrochimiste Ineos a annoncé un don de 100 millions de livres britanniques (environ 113 M€) à l’université d’Oxford.  Cette somme servira à la création d’un institut[…]

21/01/2021 | AntibiotiquesPanorama
Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Plus d'articles