Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies:Evotec et Renovis fusionnent

Sujets relatifs :

,
Biotechnologies:Evotec et Renovis fusionnent

Renovis est devenu, le 5 mai dernier, une filiale à part entière de l'allemande Evotec, un leader dans la recherche et le développement de médicaments basés sur de nouvelles petites molécules. Les actionnaires de Renovis, société de biotechnologie axée sur le traitement de la douleur et des maladies inflammatoires, avaient donné leur accord à la fusion quelques jours auparavant. Suite à la fusion, les actionnaires d'Evotec détiennent 68,8 % de la nouvelle société alors que les actionnaires de Renovis en détiennent 31,2 %. La société Evotec qui était jusqu'à présent cotée à la Bourse de Francfort fait son entrée au Nasdaq. Jörn Aldag, p-dg d'Evotec explique qu'« en combinant le savoir-faire en drug discovery et développement d'Evotec avec l'expertise de Renovis dans la chimie médicinale et la validation de cibles, nous avons dorénavant des moyens plus importants, un large pipeline dans le domaine des troubles du système nerveux central et plusieurs contrats de recherche avec des grands groupes pharmaceutiques tels que Boehringer Ingelheim, Pfizer et Roche ». Il ajoute que « la trésorerie s'élève à environ 188 millions de dollars (121 M?) ». Objectif pour 2009: six composés en développement clinique La nouvelle société s'est fixé comme objectif pour la fin 2009 de posséder au minimum six composés en développement clinique, dont trois devront avoir obtenu la preuve de concept. La société possède aujourd'hui trois produits en développement clinique dont l'un, EVT 201 (modulateur partiel du récepteur complexe GABA), a obtenu la preuve de concept. Evotec devrait d'ailleurs obtenir un accord de licence en 2008 pour ce composé utilisé dans le traitement de l'insomnie. Evotec s'enrichit des composés issus de la collaboration entre Renovis et Pfizer (CPH n°301), lesquels s'étaient associés en 2005 pour la commercialisation de traitements antidouleur visant le récepteur aux vanilloïdes VR-1, un canal ionique impliqué dans la douleur. Rappelons que durant le second semestre de l'année 2007, Evotec avait procédé à une revue stratégique de ses différentes activités pour se concentrer sur le développement pharmaceutique. En mai 2007, la société a absorbé Neuro3d, ce qui lui a notamment permis de se renforcer dans le SNC (CPH n°378). La vision Technologie a été vendue à PerkinElmer (CPH n°363), tandis qu'Aptuit a fait l'acquisition de l'unité de Développement Chimique. Parallèlement, Evotec a doublé la capacité de production pharmaceutique de son site GMP de Glasgow (Écosse). J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles