Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies : Des entreprises résistantes à la crise

Sujets relatifs :

« Malgré les turbulences économiques, l'industrie mondiale de la biotechnologie a réalisé une performance financière solide en 2008 », selon le 23e rapport annuel d'Ernst & Young sur l'industrie de la biotechnologie.
« Malgré les turbulences économiques, l'industrie mondiale de la biotechnologie a réalisé une performance financière solide en 2008 », selon le 23e rapport annuel d'Ernst & Young sur l'industrie de la biotechnologie. Les bénéfices des entreprises de biotechnologie cotées en Bourse ont progressé de 12 % pour s'établir à 89,7 milliards de dollars (66 Mrds €) en 2008 (une progression de 17 % en Europe, de 25 % dans la région Asie-Pacifique, et de 8,4 % aux États-Unis sur un an). La perte nette enregistrée par l'industrie au niveau mondial a diminué de 53 %, passant de 3 Mrds $ en 2007 à 1,4 Mrd $ en 2008. Aux États-Unis, l'industrie a atteint le seuil de rentabilité pour la première fois de son histoire avec un bénéfice net de 0,4 Mrd $. Les opérations financières au sein de l'industrie ont conservé leur dynamisme. La valeur totale des fusions et acquisitions dans le secteur de la biotechnologie américaine a été supérieure à 28,6 Mrds $. En Europe, ces transactions se sont élevées à 5 Mrds $. La pénurie de financement soumet toutefois à de fortes tensions le modèle d'entreprises qui a alimenté la croissance de ce secteur au cours des dernières années. Les levées de fonds par les entreprises ont fortement baissé en 2008, atteignant 16 milliards aux Amériques et en Europe, soit un recul de 46 % par rapport à 2007. Le financement lié aux introductions en Bourse a, lui, chuté de 95 % à 116 M$. Le financement de capital-risque dans la biotechnologie est resté relativement solide, à 6 Mrds $ en 2008, soit un repli de 19 % seulement par rapport au niveau record de 2007. Selon l'étude d'Ernst & Young, l'enjeu est « de transformer un danger existentiel en une opportunité darwinienne ». Quatre tendances majeures devraient conduire à de nouveaux moyens de financer le développement de médicaments. D'une part, l'arrivée de médicaments génériques, qui allégera les contraintes budgétaires des États et des assureurs et atténuera les pressions sur les prix des médicaments innovants. D'autre part, l'expansion de la médecine personnalisée, qui augmentera la valeur relative de la recherche et des premières phases de développement. Également, une réforme fondamentale du secteur de la santé aux États-Unis qui devrait s'accompagner d'un mécanisme de « paiement au résultat » pour les décisions de remboursement et donc à des incitations à une véritable innovation. Et enfin, la poursuite de la mondialisation de l'industrie et la force croissante des marchés émergents favorisera l'établissement d'alliances créatives ou de nouvelles sources de capitaux. Toutefois, ces tendances pourront entraîner de nouvelles pressions sur le marché, notamment créer des obstacles aux remboursements et de nouvelles sources de concurrence. « Si elles veulent saisir ces opportunités, les entreprises doivent être proactives », signale Glen Giovanetti, Partner et responsable mondial du secteur des biotechnologies chez Ernst & Young. J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles