Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies/Degussa veut lever jusqu'à 153 M€ avec l'entrée en Bourse de Zentaris

Sujets relatifs :

,

Degussa compte lever jusqu'à 153 millions d'euros lors de l'introduction en Bourse le 18 juin de sa filiale de biotechnologie Zentaris, avec un prix d'introduction de l'action compris entre 11 et 14 €, selon la banque d'affaires Dresdner Kleinwort Wasserstein, mandatée pour mener à bien l'introduction en Bourse. Degussa conservera environ 32,1 % de sa société, dont la part de flottant atteindra 60,7 % à l'issue de l'opération. Au total, 10,925 millions de titres sont offerts durant la période de présouscription ouverte le 6 juin et qui court jusqu'au 15 juin. Environ 6 millions de ces actions proviendront d'une augmentation de capital, le reste d'une cession de Degussa. Zentaris a été fondée en février 2001 pour regrouper les activités de biotechnologie du groupe, après la division en quatre unités de la filiale pharmaceutique Asta Medica, dont Degussa souhaite se séparer. Né de la fusion au début de l'année de Degussa-Hüls et de SKW Trostberg, le groupe entend recentrer ses activités sur la chimie des spécialités, secteur dont il est le leader mondial, en se délestant d'ici à 2002 de l'équivalent de 5 Mrds € de chiffres d'affaires au total (Chimie hebdo n° 90, p.1).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles