Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies : Cellectis passe un accord avec Servier

Sujets relatifs :

,
Les laboratoires Servier s'activent sur le créneau des biotechnologies.
Les laboratoires Servier s'activent sur le créneau des biotechnologies. Trois semaines après avoir signé avec la société californienne Pharmacyclics pour un programme de recherches sur un inhibiteur d'histone déacétylase (CPH n°463), le groupe français vient de signer avec Cellectis. La société de biotechnologies hébergée dans le parc Biocitech et spécialisée dans l'ingénierie des génomes a octroyé à Servier un accord de licence non-exclusif pour l'utilisation des lignées cellulaires modifiées pi-10. Cette plateforme d‘ingénierie cellulaire est destinée au criblage à haut débit de cibles thérapeutiques. Les laboratoires Servier entendent l'utiliser pour l'avancée de leurs programmes de R&D notamment dans des aires thérapeutiques comme la maladie d'Alzheimer et en oncologie. Si le groupe français dispose déjà d'outils de biotechnologies pour ses activités de recherche, il ne recense pas encore de produits recombinants dans son portefeuille. « Cet accord concrétise une relation de recherche déjà bien établie avec la société Cellectis visant à mettre au point des outils de criblage performants pour des cibles thérapeutiques innovantes », ajoute Bernard Marchand, directeur de la recherche de Servier, en évoquant le partenariat engagé avec Cellectis dès 2007.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles