Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologies : anticorps thérapeutiques : nouveaux développements pour Lonza

Sujets relatifs :

,
Le suisse Lonza vient de signer avec la compagnie de biotechnologies NovImmune un contrat lui confiant la production de lots cliniques de médicaments à base d'anticorps monoclonaux. La compagnie a également annoncé l'homologation par la FDA d'une de ses unités de production pour la production d'Erbitux d'Imclone. Le contrat signé avec NovImmune porte initialement sur deux produits, baptisés NI-0401 et NI-0501, mais pourrait être élargi non seulement à l'ensemble des spécialités développées en interne par NovImmune, mais également à celles faisant l'objet d'un accord de codéveloppement signé par ce dernier et des compagnies tierces. Au-delà de la production de lots cliniques, NovImmune pourra ainsi faire appel aux services de développement de process (notamment pour la montée en échelle) offerts par Lonza ainsi qu'à des capacités de production à l'échelle commerciale, si les produits de NovImmune arrivent sur le marché. De fait, NovImmune entend former des alliances pour la conduite des phases tardives du développement de ses spécialités pharmaceutiques, et ce à partir de la phase III. Le groupe dispose actuellement, en incluant NI-0401 et NI-0501, de dix anticorps monoclonaux dans son pipeline. Selon la compagnie, les deux anticorps les plus avancés sont des formes humaines d'anticorps humanisés ayant déjà passé avec succès les essais cliniques de phase I (dans le traitement du diabète) et de phase II (dans le traitement du psoriasis). Selon Jack Barbut, p-dg de NovImmune, « le contrat signé avec Lonza nous permet de minimiser les risques liés aux essais cliniques, et permettra à nos futurs partenaires de bénéficier d'un accès à ces capacités de production ». Le spécialiste de la production à façon rejoint ainsi les autres partenaires technologiques de NovImmune, parmi lesquels Medarex (pour sa technologie Hu-Mice de production d'anticorps humains par des souris), Vaccinex (technologie de génération d'anticorps) ou encore Miikana Pharmaceuticals (accès à des cibles thérapeutiques). Une unité de Lonza homologuée pour la production d'Erbitux ImClone et Merck viennent d'annoncer l'homologation par la FDA de l'unité de Lonza à Portsmouth (New Hampshire), en tant que source secondaire d'approvisionnement en quantités commerciales de l'anticancéreux Erbitux (cetuximab). Imclone conduit actuellement la production de cet anticorps thérapeutique au sein de son site de Sommerville (New Jersey). Ce site héberge à la fois des capacités de production de lots cliniques et de quantités commerciales. La compagnie américaine avait également fait appel à Boehringer Ingelheim pour la production de quantités commerciales d'Erbitux à destination du marché européen, sur lequel Imclone s'est associé à l'allemand Merck pour le développement et la commercialisation. Le partenaire commercial d'Imclone pour les Etats-Unis, le Canada et le Japon est Bristol-Myers Squibb. Rappelons par ailleurs que Lonza avait également été choisi par Imclone pour la production de lots cliniques d'un autre anticorps monoclonal, baptisé BEC2 (mitumomab), actuellement en phase III dans le traitement du cancer du poumon à petites cellules. Ces nouveaux développements de la présence de Lonza dans le domaine de la production à façon d'anticorps monoclonaux interviennent un mois après la signature de deux autres contrats signés avec le britannique CAT (Cambridge Antibody Technologies) et Medarex ( Chimie Pharma Hebdo n°242, p.8 ). Mais malgré ces réussites, le groupe est sorti d'une année 2003 difficile au niveau financier. Des difficultés qui ont conduit son directeur général, Markus Gemuend, à quitter ses fonctions. En 2003, le groupe a enregistré une baisse de 11,6 % de son chiffre d'affaires à 2,24 Mrds FS, (environ 1,43 milliard d'euros), de 27,9 % de son résultat opérationnel à 302 MFS (192,4 millions d'euros) et de 58,8 % de son résultat net à 91 MFS (58 millions d'euros). Des difficultés qui ont particulièrement touché la division Exclusive Synthesis & Biotechnology (production à façon de principes actifs et d'intermédiaires pharmaceutiques), dont les ventes sont en chute de 1,46 % à 835 MFS (532,4 millions d'euros).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles