Nous suivre Industrie Pharma

Biotechnologie : AstraZeneca prend une participation de 100 M$ dans Abgenix

Sujets relatifs :

,
AstraZeneca vient de signer un accord de partenariat avec la société californienne Abgenix, visant à la découverte et au développement de nouveaux anticorps monoclonaux humanisés destinés au traitement du cancer. Dans le cadre de cet accord, AstraZeneca prendra une participation dans Abgenix à hauteur de 100 M$, sous forme d'actions convertibles. Le programme de recherche et développement concerne des anticorps dirigés contre jusqu'à 36 cibles thérapeutiques différentes. Les fruits de ces travaux seront commercialisés exclusivement par AstraZeneca au niveau mondial. En retour, Abgenix recevra des paiements d'étapes et des royalties sur les ventes de ces produits. AstraZeneca pourrait aussi prendre une participation supplémentaire dans la société californienne de 60 M$. Selon Sir Tom McKillop, président d'AstraZeneca, « cet accord renforcera notre position en oncologie et nous permettra de développer, grâce à Abgenix, une expertise dans le domaine des anticorps monoclonaux humanisés ». Car le portefeuille de produits anticancéreux, commercialisés ou en développement, ne comporte pour l'instant que des composés chimiques "de petite taille". L'an dernier, l'oncologie représentait 13,3 % du CA de la compagnie, après le gastro-intestinal (37,4 %) et le cardio-vasculaire (20,1 %). De son côté, Abgenix a parallèlement annoncé la certification, par les autorités sanitaires californiennes, de son unité de production d'anticorps monoclonaux, située à Fremont. Elle permettra à la compagnie de synthétiser des lots cliniques de médicaments candidats, avec des capacités suffisantes pour l'intégralité des projets actuellement conduits par la compagnie. L'unité dispose ainsi de quatre réacteurs de 2 000 litres et deux de 12 000 litres aux normes cGMP. Occupant une surface d'environ 9 300 m 2 , cette structure héberge deux «suites» parallèles contenant chacune un atelier de synthèse par culture de cellules de mammifères, une zone de stockage de banques de cellules, un atelier de purification et un atelier de mise sous forme pharmaceutique. Elle complète l'appareil de production d'Abgenix, qui ne disposait jusqu'alors que de capacités à l'échelle du laboratoire. Rappelons que le principal programme de développement d'Abgenix, baptisé ABX-EGF, est en essais cliniques de phase III dans le traitement de différents cancers, et ce en association avec Immunex, filiale d'Amgen. Abgenix a enregistré au cours du troisième trimestre 2003 une perte nette de 43,6 M$ (contre 33,9 M$ à la même période l'an dernier), pour un chiffre d'affaires de 4 M$ (7,7 M$ au 3 e trimestre 2002). Le démarrage de l'unité de production de Fremont a occasionné une charge de 10,3 M$ au cours de la période. De son côté, AstraZeneca a enregistré une hausse de 2 % de son chiffre d'affaires des neuf premiers mois de 2003, à 13,9 Mrds $. Et ce malgré une perte de chiffre d'affaires de 1,9 Mrds $ aux Etats-Unis touchant Prilosec, Zestril et Nolvadex. Dans le même temps, le résultat opérationnel de la compagnie est en baisse de 7 % à 3,2 Mrds $. Tom McKillop s'est félicité des débuts « formidables » du traitement du cholestérol Crestor sur le marché américain. Mais il y a encore beaucoup à faire, a ajouté T. McKillop, soulignant qu'AstraZeneca ne rechignerait pas à la dépense pour concurrencer le Lipitor du géant américain Pfizer, qui est actuellement le médicament le plus vendu au monde. Une semaine après son lancement, le Crestor détenait une part de marché de 2 % des statines. Le Crestor a par ailleurs fait l'objet d'un éditorial incendiaire du journal médical " The Lancet ", qui revendique le fait que ce traitement a été lancé « sans données fiables sur son efficacité et sa sécurité ». Ce qu'a rejeté en bloc Tom McKillop, dans une tribune publiée dans la même édition du Lancet.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles