Nous suivre Industrie Pharma

Bioproduction : Serono décuple ses capacités

Sujets relatifs :

,
Fort de ses 10 % de croissance annuelle, le numéro 3 de la biotechnologie Serono, par l'intermédiaire de son vice-président senior Production Michele Antonelli, a annoncé une série d'investissements dans la production.
Après le récent achat de deux bioréacteurs de 5000 litres, la société va à nouveau équiper le Serono Biotech Center, de Corsier-sur-Vevey en Suisse, avec 12 bioréacteurs de 15000 litres permettant de répondre à la croissance de ses volumes. Ses capacités atteindront ainsi d'ici à 5 ans 200000 litres, soit 180000 de plus qu'à l'heure actuelle. Historiquement, les premiers produits biotechnologiques, de type hormonal, n'étaient nécessaires qu'à des doses très faibles, de l'ordre du microgramme, et donc produits en petites quantités. À titre d'exemple, Serono ne produit chaque année que quelques kilogrammes de Rebif (interféron bêta-1a), produit phare du groupe utilisé dans le traitement de la sclérose en plaques. En revanche, l'oncologie et la dermatologie, nouvelles cibles de la biotechnologie, nécessitent des dosages thérapeutiques bien plus importants, aux environs du milligramme. « Ainsi, nous sommes en train de passer d'une production annuelle de l'ordre du kilogramme à quelques centaines ou milliers de kilogrammes. Et c'est une tendance que l'on peut observer chez la plupart des laboratoires biotechnologiques », explique Paul Ducommun, directeur du développement des procédés biotechnologiques. Un changement majeur tant au niveau de l'échelle de production que de l'organisation globale. Sur le site de Vevey sont produits les principes actifs de Rebif, et une dizaine de produits en développement. Serono possède trois produits en enregistrement dans les domaines des troubles de la reproduction, des maladies métaboliques et de la dermatologie. C'est l'un d'entre eux qui devrait être produit à Vevey. « L'objectif à terme est de pouvoir fabriquer trois produits en même temps sur le site », précise Michele Antonelli. Et si d'aventure, les capacités de production s'avéraient trop importantes? « Nous ne sommes pas intéressés par la production pour des tiers. En effet, nous ne souhaitons pas travailler par kilo et avoir des marges trop serrées. Ce que nous voulons, c'est conserver notre flexibilité et nos capacités d'adaptation. En revanche, il ne serait pas exclu de mettre ces capacités de production à disposition de nos partenaires de longue date », explique Michele Antonelli. Outre ces changements réalisés à Vevey, des investissements ont également été réalisés en Italie, site de R & D dédié à la recherche de méthodes analytiques et un projet d'extension est prévu en France afin de soutenir les phases précliniques et phase I. Le montant total s'élève à 275 M ? . Les capacités de soutien bientôt opérationnelles D'autre part, toujours dans l'optique de doubler les capacités de production, le groupe est sur le point d'achever sa stratégie du back-up (capacités de production de soutien) débutée en 1999. « Ainsi, en plus de Vevey, le Rebif sera dorénavant produit à quelques kilomètres de là, à Aubonne », détaille Jonathan Barnsley, directeur du site de Corsier-sur-Vevey. De manière générale, Serono produit aujourd'hui l'ensemble de ses principes actifs. Outre le site de Corsier-sur-Vevey, la société possède une unité de production à Tres Cantos en Espagne (hormone de croissance et produits de lutte contre l'infertilité), à Martillac en France (production de substances biologiques pour le développement clinique) et à Aubonne en Suisse (conditionnement et production de principes actifs). Une autre, à Tiburtina en Italie, se destine à la production de petites molécules pour le développement clinique et la distribution des lots cliniques. Pour le conditionnement, le stockage et la logistique, le groupe s'appuie sur son usine suisse de Coinsins, Bari en Italie et Montevideo en Uruguay. Enfin, le groupe a récemment fermé l'unité de production d'Inter-Lab en Israël pour n'y conserver qu'une unité de développement des procédés et d'ingénierie génétique.
À Corsier-sur-Vevey, Gwénaëlle Deboutte

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles