Nous suivre Industrie Pharma

abonné

Exclusif

Bioproduction, R&D, prix des médicaments, relocalisation... Retour sur le CSIS 2021 avec Lyse Santoro

Propos recueillis par Nicolas Viudez
Bioproduction, R&D, prix des médicaments, relocalisation... Retour sur le CSIS 2021 avec Lyse Santoro

Lyse Santoro, directrice générale de THAC et personnalité qualifiée du CSIS 2021

© THAC

Lyse Santoro revient avec nous sur les différentes mesures annoncées pour faire de la France un des leaders européens de l’innovation en santé, à l'horizon 2030.

Directrice générale de THAC, une biotech positionnée sur le diabète de type 2 à travers la lutte contre la résistance à l’insuline en agissant notamment sur le microbiote, Lyse Santoro a également fait partie du groupe de cinq experts retenus pour piloter les travaux du CSIS 2021.

Comment se sont déroulés les travaux du CSIS 2021 ?

Le CSIS 2021 s’est déroulé dans un format inédit et innovant. Le gouvernement a laissé le pilotage à cinq personnalités, issues d’horizons différents (N.D.L.R. : Lyse Santoro, Muriel Dahan, Agnès Audier, José-Alain Sahel et Jean-Charles Soria).

Nous n’avions jamais travaillé ensemble et il a fallu apprendre à se connaître, mais rapidement, nous avons défini une méthode pour faire avancer ce CSIS dans les quatre mois impartis.

À l’inverse des précédents CSIS, nous avons réalisé des auditions plutôt que d’installer des groupes de travail. Nous avons entendu beaucoup d’acteurs, d’organisations, de syndicats, nous les avons mis en relation pour qu’ils puissent aussi entendre différents points de vue. Nous avons ensuite rendu une première copie, fin mars, qui a servi de base de travail, puis étayé des recommandations, début juin, avec les derniers arbitrages rendus fin juin.

Quel rôle ont joué les différentes administrations ?

Une des parties invisibles, et qui a fait pour moi le succès de ce CSIS, est le travail réalisé avec les différentes administrations et cabinets des ministères, en charge de la Recherche, de la Santé et de l’Industrie. Il était fondamental de pouvoir avoir les bons chiffrages et de s’assurer de la faisabilité des mesures préconisées.

Le cabinet du président de la République s’est beaucoup impliqué pour s’assurer que tout fonctionnait bien, cela a favorisé les arbitrages et 90 % des propositions que l’on a faites ont été, au final, retenues.

Quel a été l’impact de la crise sanitaire dans les mesures annoncées ?

La crise du Covid-19 a malheureusement démontré qu’il était urgent de bouger les lignes. Les esprits étaient prêts au changement. Le constat a, par exemple, été fait de la perte de rang de la recherche clinique en France et du frein que cela a constitué au plus fort de la crise. Il y a eu également une prise de conscience que les entreprises innovantes sont aujourd’hui les jeunes biotechs, davantage que les grandes entreprises pharmaceutiques.

L’impact de la crise transparaît dans les axes prioritaires définis par le CSIS : la bioproduction, la relocalisation industrielle, les maladies émergentes infectieuses et la santé numérique.

Quel regard portez-vous sur ce plan Innovation Santé 2030 annoncé par Emmanuel Macron ?

Je considère que c’est un plan équilibré avec des mesures à la fois pour la recherche et pour le volet industriel. Pour la recherche, on s’est inspiré énormément de ce qui se passait en Europe. Nous avons également puisé dans l’expérience des Français présents à Boston pour comprendre comment ce pôle mondial avait émergé et comment ils avaient contribué à cet[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Covid-19 : Le vaccin de Pfizer/BioNTech est désormais totalement approuvé par la FDA

Covid-19 : Le vaccin de Pfizer/BioNTech est désormais totalement approuvé par la FDA

Le vaccin de Pfizer et BioNTech bénéficiait jusqu'à présent d'une autorisation d'urgence, liée à la crise sanitaire. Il est désormais le premier vaccin pleinement approuvé[…]

24/08/2021 | Covid-19
Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

La grande ambition d’Innovation Santé 2030

Édito

La grande ambition d’Innovation Santé 2030

CEPS-Leem : Un accord-cadre prometteur pour la filière

CEPS-Leem : Un accord-cadre prometteur pour la filière

Plus d'articles