Nous suivre Industrie Pharma

Bioproduction : Novasep ouvre une nouvelle unité en Belgique

À Seneffe, Nicolas Viudez

Sujets relatifs :

, ,
Bioproduction : Novasep ouvre une nouvelle unité en Belgique

© Nicolas Viudez

Le groupe français développe son offre dans la production de vecteurs viraux à échelle commerciale en inaugurant une nouvelle unité à Seneffe, en Belgique.

Senrise-IV, c'est le nom de la nouvelle unité de production du groupe Novasep, inaugurée ce mardi 2 octobre à Seneffe, en Belgique. Ce site sera dédié à la production, à l'échelle commerciale, de vecteurs viraux, des traitements qui sont notamment utilisés dans les thérapies géniques ou les immunothérapies. Cet investissement stratégique de 27 millions d'euros a pour objectif de positionner Novasep comme le numéro 1 européen de la production de thérapies géniques. Le groupe souhaite ainsi capitaliser sur son expertise en la matière, utilisée jusque-là dans la production de lots cliniques. « L'équipe en Belgique est reconnue à l'échelle mondiale pour son expertise exceptionnelle en matière de production de vecteurs viraux », a déclaré Michel Spagnol, p-dg de Novasep. Le marché de ces vecteurs viraux est prometteur, avec un nombre conséquent de produits en développement, en phase II ou III d'études cliniques. Des projets essentiellement portés par des biotechs qui n'ont souvent pas les capacités de développer une production à l'échelle commerciale et ont recours à la sous-traitance. Pour les CDMO, le marché des vecteurs viraux devrait ainsi représenter 1,1 milliard d'euros en 2018 avec des projections allant jusqu'à 1,89 Mrd € pour 2023.

Un prochain investissement de 10 ME à Seneffe

À Seneffe, le premier lot commercial devrait sortir de la nouvelle unité en début d'année 2019. À l'horizon 2022, Novasep table sur 25 à 35 M€ d'euros générés par an sur ce site de production. Cette nouvelle unité a abouti à la création de 75 emplois, elle comprend deux suites cGMP sur 2 000 m2 équipées d'une série de bioréacteurs à usage unique variant de 200 à 2000 L. Ces deux lignes de production pourraient servir de modèle pour d'autres projets d'extension du groupe. Pour suivre l'évolution du marché des vecteurs viraux, Novasep souhaite offrir des capacités de production clés en main pour répondre aux besoins du passage de la phase clinique à l'échelle commerciale. En parallèle de cette inauguration, le groupe a annoncé un investissement de 10 M€ pour un nouveau site dédié au Fill and finish, toujours sur son site Belge de Seneffe. La nouvelle unité, qui verra le jour au second semestre 2019, pourra produire jusqu'à 10 000 fioles par session, 2 à 3 fois par semaine. Des investissements qui viennent en complément des 17 M€ déjà annoncés pour une unité spécialisée dans la production d'anticorps monoclonaux (mAbs) à échelle clinique, qui sera située sur le site de Pompey (Meurthe-et-Moselle). « La stratégie de croissance de Novasep repose sur quatre investissements majeurs matérialisés par des unités de production : d'anticorps monoclonaux conjugués (ADCs), de vecteurs viraux, d'anticorps monoclonaux (mAb) et d'une unité de Fill et Finish. Ils permettront de doubler la rentabilité du groupe à l'horizon 2022 », ambitionne Michel Spagnol.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

GSK va acquérir Tesaro pour 5,1 Mrds $

GSK va acquérir Tesaro pour 5,1 Mrds $

Le laboratoire britannique a annoncé qu'il allait mettre la main sur la société biopharmaceutique américaine Tesaro, spécialisée dans le domaine de l'oncologie, pour environ 5,1 milliards de[…]

PCAS veut réorganiser son site de Longjumeau

PCAS veut réorganiser son site de Longjumeau

Domain Therapeutics signe avec Boehringer Ingelheim

Domain Therapeutics signe avec Boehringer Ingelheim

MastherCell double ses capacités en Belgique

MastherCell double ses capacités en Belgique

Plus d'articles