Nous suivre Industrie Pharma

Bioproduction : Nouveau contrat pour Diosynth Biotechnology

Sujets relatifs :

,
Diosynth Biotechnology, filiale d'Akzo Nobel spécialisée dans la synthèse à façon de biomolécules, vient de se voir confier la production d'un des médicaments en développement du laboratoire néerlandais Pharming Group. Ce contrat porte sur la production à l'échelle commerciale du rhC1INH1, médicament en développement dans le traitement de l'angio-œdème, une maladie liée au déficit du facteur C1. Cette molécule bénéficie du statut de médicament orphelin en Europe et aux États-Unis, pour les formes héréditaires et acquises de la maladie. Le contrat prévoit plus précisément la conduite par Diosynth du transfert de la technologie de synthèse, du développement des procédés de purification, de la montée en échelle et de la production commerciale. Cette dernière étape sera menée au sein de l'usine cGMP de la compagnie, dans son unité de production d'Oss (Pays-Bas). Rappelons que la compagnie a déjà été choisie pour ce type de contrat par Human Genome Science, NeoPharm et surtout Pfizer ( CPH n°259 ). Ce dernier lui avait confié la production de quantités commerciales du principe actif de Somavert (pegvisomant), un antagoniste de l'hormone de croissance indiqué dans le traitement de l'acromégalie. Diosynth dispose de trois usines dédiées aux biomolécules. La principale, celle d'Oss, dispose d'unités de synthèse par culture de cellules (25 m 3 ) et par fermentation (14 m 3 ). La seconde, située en France près de Gisors, est spécialisée dans la production de protéines à grande échelle par fermentation microbienne. Enfin, Diosynth est également présent aux États-Unis, avec ses installations de Research Triangle Park, dont il a hérité suite au rachat de Covance Biotechnology Services en 2001. Ces installations comprennent des unités pilotes, des ateliers de développement de process et des équipements de synthèse par culture de cellules ou par fermentation avec des capacités allant jusqu'à 2 m 3 . Rappelons que Diosynth est aussi présent dans la synthèse à façon de molécules de petites tailles, et a récemment été intégré à Organon, filiale d'Akzo Nobel spécialisée dans la santé humaine. Diosynth a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 366 M ? , en baisse de 23,6 %, souffrant notamment des surcapacités dans la chimie fine. Dans la production de biomolécules, Akzo Nobel avait créé fin 2003 Nobilon, pour la production de vaccins vétérinaires, avec pour objectif de développer une présence dans les vaccins à usage humain.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles